Protection de la jeune fille : une préoccupation de l'Unesco

L'Organisation des Nations unies pour l'Education, la Science et la Culture (Unesco) milite pour la protection des jeunes filles dans les établissements scolaires. D’après Sally Mairiga, secrétaire général de la Commission nationale pour l’Unesco, les enfants y passent la majorité de leur temps et il est important que les enseignants ne se limitent plus à la communication du savoir. Comme de véritables parents, ils doivent transmettre des valeurs capables de forger de braves hommes et femmes, sans discrimination. En tournant notamment le dos aux brimades, insultes, abus physiques, châtiments corporels, harcèlement sexuel, attouchement non consentis et d’autres formes de violences pouvant pousser la jeune fille à abandonner l’école. C’est ainsi que le Bureau de l’Unesco, en collaboration avec la Commission nationale a récemment organisé un atelier de renforcement des capacités des enseignants de l’Ecole normale des instituteurs de l’enseignement général (ENIEG) de Yaoundé, des écoles pilotes d’Ekoudou, Messa et Tsinga dans l’arrondissement de Yaoundé II, entre autres.

Social

  • Mobile App