Pour Henriette Ekwe, le PDG de Afrique Média n'a "aucune éthique"

La célèbre journaliste et activiste a fait sa rentrée médiatique ce jeudi dans l'émission "7 Min Pour convaincre" sur Afrik Inform. Henriette Ekwe est revenue sur la douloureuse expérience qui avait failli lui arracher la vie en 2015. On s'en souvient, en novembre 2015, 8 journalistes et panelistes de la chaine de télévision Afrique Media dont Rodrigue Tchokodjeu, Henriette Ekwe, Patient Parfait Ndom, Joséphine Ndenha, Beni Christ, revenaient de la cérémonie d’ouverture du congrès extraordinaire du PDGE (Parti Democratique de Guinée Equatoriale), d’Obiang Nguema à Bata lorsque la voiture qui les transportait, est victime d'un grave accident. Quelques uns s’en sortent avec de petites écorchures, pendant que d’autres sont victimes de blessures graves dont Joséphine NDenha, une côte cassée et Henriette Ekwe trois côtes fracturées. Cette dernière va sombrer par la suite. Aujourd'hui la journaliste qui va mieux depuis plusieurs mois déjà, est revenue sur cette expérience et reste toujours en colère contre Justin Tagouh le PDG de Afrique Média. "Je vais très bien, grâce à un neurochirurgien Camerounais qui m'a sauvé la vie. Le pr Mathieu Mota qui est à l'hôpital général de Douala. Je lui dois beaucoup. Parce que quand on ouvre la tête de quelqu'un et qu'on en sorte en ayant toute sa mémoire en ayant aucun problème d'élocution" témoigne t-elle face à Romaric Tenda. 4 ans après, Henriette Ekwe garde un goût amer de ses rapports avec Justin Tagouh le propriétaire de la chaîne. " Le promoteur [De Afrique Média, ndlr] a été d'une indifférence totale après l'accident. Il est vrai que le président de la République nous a pris en charge, nous qui étions restés à l'hôpital, parce que d'autres ont eu des blessures légères ils ont pu rentrer. Mais le promoteur ne m'a jamais donné quelque chose. Ce sont des gens qui n'ont aucune éthique. (...) C'est pour ça que je ne suis plus jamais retournéebdans cette chaîne. J'ai trouvé ça inhumain, de la part de quelqu'un qui vous appelle maman Henriette et le jour où vous avez un accident il vous ignore." Raconte t-elle. " Il y avait 3 Millions à poser sur la table et je ne les avais pas et c'est un ami qui est venu payer la facture de l'opération, malgré tout ce que les ministres m'ont dit. Que le président était tellement choqué. Qu'il va rembourser. Je n'ai jamais vu le remboursement. Il faut dire que dans tous les circuits il peut avoir un type qui dit que, 'mais pourquoi on va lui donner cet argent alors que c'est une opposante' " raconte Henriette Ekwe.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App