Port de Douala :le groupe Bolloré saisit la justice

Le consortium Bolloré-APM Terminals demande l’annulation de la procédure de sélection d’un nouveau concessionnaire du terminal à conteneurs du Port Autonome de Douala.A propos de la gestion du terminal à conteneurs du Port Autonome de Douala (PAD), le consortium Bolloré-APM Terminals n’a pas dit son dernier mot. Le groupement d’entreprises a récemment saisi le Tribunal Administratif de Douala au sujet de la procédure de concession du terminal à conteneurs du PAD, devant aboutir dans quelques semaines à la désignation du nouveau concessionnaire. Bolloré-APM Terminals demande l’annulation pure et simple de ladite procédure.Le 9 janvier 2019, le directeur général du PAD, Cyrus Ngo’o, a publié la liste des cinq entreprises présélectionnées pour reprendre la gestion du terminal à conteneurs, la Douala International Terminal (DIT). Il s’agit de CMA Terminals (France); Dubaï Port World (Emirats Arabes Unis); Hutchison Port Investments Ltd (Iles Caïmans); Red Sea Gateway Terminal (Arabie Saoudite); Terminal Investment Ltd (Suisse).Bolloré-APM Terminals, qui avait postulé, n’a pas été retenu à l’appel public international à manifestation d’intérêt. Pourtant c’est ce consortium qui gère le terminal à conteneurs du PAD depuis 2005. Bolloré-APM Terminals estime qu’il s’agit d’une injustice, d’autant plus que le consortium qui jouit d’une expérience de 14 ans, dans la gestion du DIT faisait partie de 4 entreprises retenues dans une première short-liste. Douala International Terminal a été créée en juin 2004, dans le cadre de la convention de concession du terminal à conteneurs avec le PAD. Ses missions sont la gestion, l’exploitation et le développement de l’activité de manutention sur la place portuaire.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App