[Politique] Wilfried Ekanga : ‹‹ un Bamiléké ne sera jamais président ›› au Cameroun

L’analyste politique aussi militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun Wilfried Ekanga, note que ceux qui pensent que quelqu’un de l’Ouest ne pourra jamais accéder au pouvoir suprême dans notre pays, ont été moulés entre autres à la haine, au tribalisme et au mépris obsessionnel. Wilfried Ekanga a réalisé une vidéo de moins d’une dizaine de minutes dans laquelle, il revient sur le fait que certains affirment formellement qu’un homme Bamiléké originaire de la région de l’Ouest, ne sera jamais au pouvoir dans notre pays. Soulignons que de telles pensées ont pris corps depuis la volonté exprimée par Maurice Kamto de devenir le président du Cameroun. Ekanga qui milite au sein du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), note que l’origine de pareilles pensées se trouve dans la haine, le tribalisme et le mépris de l’autres appris aux camerounais par le régime actuel. «Un Bamiléké ne sera jamais président. C’est comme ça quand on a été formé à la haine de l’autre, au mépris obsessionnel et au tribalisme d’Etat et à boycotter les problématiques politiques de fond», déclare-t-il dans la vidéo postée sur sa page Facebook. Le rêve En prenant exemple sur l’actualité du célèbre footballeur Lionel Messi qui a quitté le Barça, Wilfried Ekanga affirme que la différence entre le Cameroun et d’autres pays, est que là-bas, on se permet de rêver, on se permet d’être fou même s’ils ont des moyens matériels, ils se donnent aussi les moyens d’y croire. «Nous au nom du mépris obsessionnel, au nom de la haine de l’autre, au nom du mépris obsessionnel, parce qu’on veut garder pour soi la mangeoire, on entre dans la détestation, dans la diabolisation systématique d’autres. Ca aboutit donc à ce type de situation où plutôt que de rêver plutôt que d’aspirer à réaliser et ou du moins de croire en ceux qui osent, ceux qui veulent accomplir de grandes choses, on est justement dans le dénigrement, dans l’écrasement pour empêcher l’émergence de son vis-à-vis», ajoute-t-il. Le MRC et l’insurrection Il affirme qu’en réalité les oiseaux de mauvaise augure sont ceux-là qui dénaturent le projet politique du MRC en faisant croire aux populations, qu’il s’agit d’un parti qui ne cherche que l’insurrection. «Les mauvais esprits, les oiseaux de mauvaise augure bougent justement pour tourner justement l’idée selon laquelle nous leurs adversaires politiques avions un projet à présenter aux camerounais, ont commencé à dire que nous au MRC cherchons l’insurrection. Cette façon de jouer avec les mots à laquelle nous a habitués le régime est très dangereuse parce que on fait croire que le droit à la revendication de ce qui est écrit dans les textes constitutionnels c’est une insurrection», déclare Wilfried Ekanga.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps