[Politique] Wilfried Ekanga : ‹‹ Paul Biya partira , pour bientôt l'acte 2 de la marche ››

Le militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun, estime qu’on ne peut pas vaincre un régime avec une seule manifestation. Ici, l’intégralité de sa tribune publiée ce jeudi 24 septembre 2020. Ne vous inquiétez pas pour les prisonniers ; ils sont sereins et ne regrettent pas leur acte. Car leur acte est légitime et ne constitue en rien une faute. C’est la conquête des libertés au prix d’un sacrifice historique. Si vous voulez les libérer, la meilleure façon est de vous préparer à vous mobiliser en grand nombre lors de la prochaine grande marche (vous en serez informés dans très très peu de temps). Même la puissante armée de Moubarak n’a pas su résister à la volonté de tout un peuple. Une série de marches de protestation anti Biya, c’est la seule solution. Car il n’y a pas de justice au Cameroun. Les avocats feront ce qu’ils peuvent, mais la justice est aux ordres d’un Gang corrompu jusqu’aux os et rempli de haine gratuite. Ils savent bien que marcher est un droit citoyen, quel que soit le motif de la marche, mais il est question ici de pouvoir, et évidemment, ils ne veulent sous aucun prétexte perdre la mangeoire. Ne vous occupez pas des quelques lascars tribalistes qu’on a payés çà et là pour trahir la dignité humaine et vendre à la police des gens avec qui ils partagent pourtant la même misère quotidienne. Ni des petites élites prêtes à tout pour conserver un poste acquis par copinage. Je sais que l’immense majorité du peuple camerounais en a marre de Paul Biya et veut le faire partir. Ne vous y trompez pas. Même s’ils ne sortent pas encore par millions, ils veulent le chasser. Ce n’est pas parce que la femme que vous maltraitez à la maison ne dit rien que vous allez penser qu’elle vous aime toujours. Le divorce intérieur est consommé, il faut juste maintenant qu’il s’exprime ! Quand ils auront vaincu la peur, la chute du régime ne sera plus qu’une question de secondes. Et la meilleure façon pour eux de vaincre la peur est d’avoir la garantie que lors de la prochaine marche, le nombre sera 10 fois plus costaud que les 3000 à 4000 personnes de Ndokoti au matin de l’acte 1. Nous y travaillons, rassurez-vous. En outre : deux choses : Aucune révolution ne s’est gagnée lors de la première manifestation. Il a fallu 2 mois et 10 jours pour renverser Ben Ali après 23 ans de pouvoir. Donc nous sommes dans le bon tempo. Aucun parti politique n’a jamais remporté une révolution. Elle se gagne par la société civile alliée pour l’occasion à un parti. Car le nombre de ceux qui n’ont pas de cartes de membres mais qui souhaitent le changement, est nettement supérieur au nombre de militants. Ainsi, cette révolution doit être portée par tous les Camerounais. N’hésitez pas à mobiliser si vous le pouvez, sans avoir à attendre un ordre du MRC. Quant à nous, je vous réaffirme que vous serez bientôt informés de la date du prochain challenge. (N’ayez pas peur de ce qu’ils disent de vous. Aujourd’hui ils disent que Um Nyobé et Ernest Ouandjé sont de très grands héros nationaux. Or en leur temps ils n’ont pas hésité à les insulter et à sourire sur leurs cadavres. C’est aussi ça l’histoire des peuples. Domestiquez-la !

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App