[Politique] Wilfried Ekanga :‹‹ je suis fidèle a la tontine et nuisible à la sardine ››

Militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), il affirme dans une sortie ce lundi resté fidèle à ses convictions. Pour lui, la conviction est le seul gage en politique. « 1er février 2020. Paris, France. Un an plus tard, je suis encore le même. Comme Julio Iglesias, je n’ai pas changé. Fidèle à la tontine et nuisible à la sardine. Car un homme, un vrai, c’est la conviction. Oubliez les muscles ; tout est dans la tête. Celui qui n’a pas de conviction n’a rien à faire en politique. Rien. C’est un wamakoulien », a écrit Wilfried Ekanga dans une tribune ce lundi 1er février 2021. « Le commérage, les insultes, le tribalisme et surtout l’odeur de l’huile et de la mangeoire le feront plier dès le premier épisode. Je trouve mon plaisir dans la haine que me portent mes ennemis ; et dans les cauchemars que je leur inflige. Alors sentez-vous salués », poursuit-il. Dans la foulée, il tacle un peu ses détracteurs. Wamakoulisme « Je me réjouis déjà de nos prochaines bagarres. Et cette année comme la précédente, sera très longue. Alors que le Fight continue ; mes cartouches sont pleines, pour les 12 mois à venir ! », a-t-il conclut. Ekanga est un fervent critique du régime du renouveau. Avec ses multiples tribunes il dénonce les tares du gouvernement camerounais. C’est ainsi que le 28 janvier dernier il critiquait l’hypocrisie des camerounais après l’accident de Dschang. « 25 millions de condamnés à mort. Décès des suites de wamakoulisme en phase terminale. Préparez déjà vos » RIP » du mois de février. Car la route (et l’incivisme politique) vont continuer à tuer, avec une garantie de 100%, sans risque de déception. Bon de toute façon on va tous mourir un jour, donc on s’en fout. N’est-ce pas ? », avait écrit l’homme politique.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps