[Politique]un nouveau commissaire nommé au port autonome de Douala

• Il s’agit du commissaire divisionnaire Ekindi Ngwen Manfred François. • Il est tout premier commissaire au port de la ville balnéaire du Sud. • Il a été installé par le délégué régional de la sûreté du Sud. Le poste que lui a confié le chef de l’Etat est un poste clé et stratégique, a reconnu le commissaire divisionnaire Ekindi Ngwen Manfred François, le tout premier commissaire du port autonome de Kribi. « Ce d’autant plus que nous sommes sur une zone frontalière. Les menaces viennent de partout », a-til souligné. D’où le devoir pour lui d’être en éveil permanent et de travailler en collaboration avec toutes les autres forces en présence dans l’optique du renseignement prévisionnel. D’ailleurs, les instructions de sa hiérarchie pour cette mission commando sont claires : « Je vous prescris de combattre la piraterie et les trafics multiformes ; de contrôler tous les embarquements et les débarquements ; de constater toutes les infractions relevant de votre compétence et acheminer les dossiers au parquet de céans ; veiller à l’application des lois et règlements de la république relatives aux conditions d’entrée et de sortie du territoire et assurer la sécurité des personnes et des installations portuaires », lui a recommandé le délégué régional à la sûreté du Sud. « Je ferai tout pour que ça marche afin de mériter la confiance placée en moi. Je ne décevrai pas ma hiérarchie », a promis le nouveau patron de la police du port. Né le 18 août 1972 à Pendja dans le Littoral, Ekindi Ngwen Manfred François fera des études primaires puis secondaires sanctionnées par l’obtention d’un baccalauréat A4 au lycée de Mbanga en 1993. Admis aux études supérieures, il obtiendra une licence en philosophie politique à l’université de Douala en 1997 et une maitrise en sciences politiques à l’université de Yaoundé II Soa en 2002. C’est en 2001 qu’il est admis à l’école nationale de police en tant qu’élève commissaire à l’issue d’un concours direct. Il en ressort en 2003 nanti de son diplôme de commissaire de police et est immédiatement déployé au cabinet du délégué général à la sûreté nationale (Dgsn). Commencera ainsi une brillante carrière policière qui lui fera occuper d’importantes fonctions au sein de la Dgsn. Il aura également pris part à plusieurs formations dont l’une fait de lui un expert en gestion de crise, négociation et communication politique. Celui qui par décret présidentiel du 18 mars de cette année a été nommé au poste de commissaire au Pak avait été promu au grade de commissaire de police principal en 2011 et à celui de commissaire divisionnaire en 2019. Installation. Installé le 16 juillet dernier par le délégué régional de la sûreté du Sud, il vient de franchir, la mine sereine, le cap de ses 12 premiers jours au port de Kribi en qualité de <>de Mboro, et <> des installations portuaires. Le court séjour déjà effectué au quai lui a certainement permis de faire le tour du propriétaire et de toucher du doigt les réalités du terrains afin de déployer une feuille de route et une stratégie de sécurisation des biens et des personnes. En effet, le Port autonome de Kribi (Pak), aménagé sous forme de complexe industrialo portuaire est étendu sur une superficie de 26300 hectares dont 30 kilomètres de front de mer regroupant plusieurs installations notamment le port en eau profonde de Mboro, le port fluvial de la Kienke et les terminaux pétroliers offshores. La première phase opérationnelle depuis un peu plus de trois ans est dotée d’infrastructures délicates et d’appareils de dernière technologie très sensibles qui ont reçu des certifications plaçant le Pak sur une position de leader du fait de son attractivité économique et de son rayonnement dans la sous-région Afrique Centrale. Cette position l’expose à plusieurs menaces dont les plus courantes sont le sabotage des installations portuaires, la piraterie maritime et l’immigration clandestine.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps