[Politique] Tomaino Ndam Njoya : ‹‹ l'UDC est le laboratoire de l'opposition Camerounaise ››

Le parti a célébré le 26 avril dernier ces 30 années d’existence, dans un discours, la présidente nationale de cette formation politique évalue le chemin parcouru. « Il y a 30 ans, le 26 Avril 1991, naissait par un acte juridique, l’Udc dans des conditions difficiles de la démocratie et de la liberté retrouvées sous pression, comme nous le rappelle l’histoire du contexte des années 1990 et 1991 : il avait fallu beaucoup de courage de la part des fondateurs, réunis le 22 Mars 1991 en Assemblée Constitutive, avec l’adoption des Statuts, du Règlement Intérieur, la publication du Manifeste, l’élection du Président National et de la mise sur pied du Bureau National », relève la présidente dans un message anniversaire. A Foumban, les membres de cette formation politique, le temps d’un anniversaire ont évalué le chemin parcouru. « Malgré la pandémie, à travers nos rentrées politiques, nous avons rassuré nos militants, sympathisants et électeurs, qui, dévastés par le Rappel à Dieu de notre Président, n’ont pas pu savourer la grande victoire remportée lors des Élections du 9 Février 2020 ». Pagetbe « La jeune génération de l’Udc attend toujours pour sa récompense, et le Covid-19 n’arrange guère la situation, la soirée jusqu’à l’aube « PAGETBE -, de même, notre Victoire écrasante aux Régionales, venant conforter la Décentralisation chère au Dr Adamou Ndam Njoya aura été à notre actif : le « hold up » des positions qui nous reviennent au Bureau Régional, organisé par nos adversaires, illustre à suffisance leur déroute », poursuit celle-ci. « Nos Élus de Mission : députes à l’Assemblée Nationale, Conseillers Municipaux, Maires auxquels s’ajoutent nos Conseillers Régionaux sont, comme le Serment prêté les engageait, sur le terrain, avec les populations : nos concurrents véreux des campagnes électorales, aux discours démagogues, sans loi ni autre foi que de gagner « à n’importe quel prix » ont disparu avec leurs rutilantes cylindrées et malles de CFA…Nous à l’Udc, pour ce qui nous concerne, cultivons l’Éthique et la Morale en politique, qui est, Art et Science ». Tripartite « L’Arbre de la Paix remis au Président de l’Udc lors de la Tripartite en 1991 par les femmes atteste de notre distinction. « L’Udc, Laboratoire de l’Opposition camerounaise » déclaré par le Président Samuel Eboua est souvent repris par moult témoins. Loin de tout dogmatisme, malgré les espèces de « chasse aux sorcières » dont nous sommes de tout temps victimes, par nos détracteurs et leurs alliés de salons, de bureaux feutrés, de studio et que sais-je encore, l’Udc comptabilise trente années de bonheur dans l’action politique. La politique en chantant et en dansant ; la politique dans la joie, l’exaltation de la vie, du bien, de la joie de vivre, de la qualité de vie, exprimant fortement cette dimension humaine qui n’a point de frontières », conclut madame le maire de Foumban.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps