[Politique] Tomaino Ndam Njoya ‹‹ c'est Adamou Ndam Njoya qui a créé l'IRIC ››

La présidente de l’Union démocratique du Cameroun (UDC) était ce dimanche 07 mars 2021, la grande invitée de l’émission « La vérité en face » sur Equinoxe télévision. Ce dimanche 07 mars 2021, marquait la célébration de l’an un du décès du Dr Adamou Ndam Njoya. En effet, l’homme politique camerounais était mort le 07 mars 2020 à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun. Maire de la ville de Foumban et président national de l’Union démocratique du Cameroun (UDC), il était au centre de l’émission « La vérité en Face », de ce dimanche sur Équinoxe télévision, un média privé émettant depuis Douala au Cameroun. Normal, car, l’honorable Patricia Tomaino Ndam Njoya, l’épouse du défunt était la grande invitée de cette émission. Lors de son passage dans le programme, elle affirme que l’Union démocratique du Cameroun (UDC) a eu sa part de responsabilité dans la construction du 237 (Cameroun). Ambassadeurs au Cameroun « L’UDC a eu sa part de responsabilités dans la construction ou la déconstruction du Cameroun. En 1992, Adamou Ndam Njoya a refusé de participer aux échéances électorales, cette décision a fragilisé la présence de l’opposition dans les sphères du pouvoir, du moins une frange », relate celle qui a remplacé son mari à la tête de ce parti et à la mairie de Foumban. Elle analyse par ailleurs que l’entrée de son mari au gouvernement a affaibli politiquement ce dernier. « Je pense aussi que le fait que A. Njoya ait été vice-ministre des affaires étrangères, Ministre de l’éducation nationale, lui qui a créé l’IRIC et la première conférence des Ambassadeurs au Cameroun, a amoindri aussi le sens des responsabilités de l’homme politique de par sa prestance, le discours, les décisions, (ce que nous voyons tous les jours) vis à vis de l’attachement à l’Etat, aux valeurs… », explique Tomaino Patricia Ndam Njoya.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps