[Politique] Timidité dans le processus d'inscription sur les listes électorales

Le constat est du président du Conseil électoral, Enow Abrams Egbe. Il s’exprimait le 3 juillet 2020 au cours de la 2e session ordinaire du Conseil électoral. Le 09 avril dernier, Elecam annonçait le début de la révision annuelle des listes électorales. Près de trois mois plus tard, le constat est amer. Les Camerounais ne se pressent pas pour s’inscrire sur les listes électorales. Le constat est du président du Conseil électoral, Enow Abrams Egbe. Il s’exprimait le 3 juillet 2020 au cours de la 2e session ordinaire du Conseil électoral. Les élections régionales : un défi majeur « Les élections régionales constituent notre prochain challenge. C’est un défi majeur qui nous interpelle ce d’autant qu’il s’agira pour Elecam d’organiser pour la première fois un tel scrutin », a déclaré Enow Abrams Egbe lors du Conseil électoral. La révision annuelle des listes électorales est lancée conformément aux dispositions combinées des articles 74 et 75 du Code Electoral. L’article 74 du Code électoral stipule que « Les listes électorales sont permanentes. Elles font l’objet d’une révision annuelle sur l’ensemble du territoire national». S’agissant de l’article 75, il précise que «le directeur général des Elections peut, à l’occasion de la révision annuelle, après avis conforme du Conseil Electoral, ordonner par décision une refonte des listes électorales». Notons que la révision annuelle des listes électorales devait débuter le 1er janvier 2020. Mais, le processus a été suspendu après la convocation du corps électoral pour les élections législatives et municipales du 9 février 2020.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps