[Politique ]soulèvement à la commune de Banwa au Haut Nkam

Les hommes du président National de l’UMS ont essayé de prendre la tête de la commune au cours d’une session de conseil municipal. Agitation dans la commune de Banwa, située dans le département du Haut-Nkam dans la région de l’Ouest. Lundi 16 novembre 2020, apprend-on de plusieurs sources, les hommes du président National de l’union des mouvements Socialistes(UMS) ont essayé de prendre la tête de la commune de Banwa au cours d’une session de conseil municipal. Pour l’instant, difficile de savoir qui a convoqué cette session du conseil municipal et qui s’est achevé par le changement de l’exécutif municipal. Mais d’après des sources concordantes, « le président de l’UMS, l’honorable Pierre Kwemo était sur les lieux et aurait piloté les travaux à distance ». Ce serait le dédouanement d’une bataille qui dure depuis longtemps entre le président Kwemo et le maire Charles Kameni. La même crise de confiance est observée à Banka, commune gérée par le Mouvement citoyen et national Camerounais (MCNC). Le maire Joseph Clovis Nguessieuk en sursis d’exclusion et son président national Jean Monthe ne se parlent plus dans les yeux. Ce dernier a convoqué cette session de Banwa sachant que seule la tutelle peut le faire en cas de défaillance du maire. C’est du moins ce que prévoient les termes de l’article 171 alinéas 3 du Code général de collectivités décentralisées. Imbroglio Le président Kwemo aurait été pris à partie par une partie de la population de Banwa fidèle au Maire Kameni selon les mêmes sources. Joint par téléphone, un collaborateur du préfet du Haut Nkam ne confirme pas l’implication de son patron dans cette affaire.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App