[Politique] Sérail : Ferdinand Ngoh Ngoh en chute libre

De source bien introduite, la position de l’actuel Secrétaire général de la présidence de la République est menacée, malgré le soutien que ce dernier jouit de la part de la première dame du Cameroun. Au Cameroun, l’ambiance crépusculaire des dernières années de Paul Biya, à la présidence de la République à Etoudi anime les conversations. Ainsi, l’influence des rares conseillers qui ont encore accès à l’homme du 6 novembre 1982 est mesurée au trébuchet par toute la capitale politique du Cameroun. Depuis que la force de l’expérience (Paul Biya) est à Genève pour un court séjour privé (depuis le 11 juillet 2021), le premier cercle du pouvoir de Yaoundé souligne une éventuelle disgrâce de Ferdinand Ngoh Ngoh, tout puissant secrétaire général de la présidence de la République. Yaoundé-Nsimalen Bien avant son départ pour Genève, Paul Biya avait convié quelques-uns de des collaborateurs à un dîner le 10 juillet 2021 « le président n’a pas eu un mot pour Ngoh Ngoh qui a tout même pu, in extremis, échanger quelques minutes avec le président et son épouse le lendemain à l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen, juste avant que le couple présidentiel n’embarque dans l’avion les transportant vers la Suisse », relève le site français Afrique Intelligence. Mais ce n’est pas la première fois que Ferdinand Ngoh Ngoh qui bénéficie de la confiance de Chantal Biya, (première dame du Cameroun) voit sa place menacée. Mais à chaque fois, le secrétaire général de la présidence, qui possède la délégation de signature du chef de l’Etat, est parvenu à se rétablir. Rdpc Sa chute libre coïncide avec le renouvellement des organes de bases du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le parti au pouvoir. Pourtant, le parti de Paul Biya qui depuis 2011 n’a pas tenu de Congrès choisira sans doute un successeur au vieux lion. Avant de partir pour la Suisse, Paul Biya a personnellement signé une circulaire fixant les modalités des prochaines élections des présidents de section du parti, qui seront eux-mêmes chargés d’élire les nouvelles instances dirigeantes du RDPC.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps