[Politique] SDF : Joshua Osih en mauvaise posture

La demande d’exclusion du Premier Vice-président du Social democratic front a été jugée recevable et confiée à la cellule juridique du parti pour examen au fond. Le député du Woun Centre est en ballotage défavorable au sein du parti de la Balance. La réunion du Comité exécutif national (Née) qui s’est tenue ce samedi 8 mai 2021 à Yaoundé n’a pas joué en faveur de Joshua osih. En effet, le Nec a jugé recevable la demande d’exclusion formulée par le président régional du Sdf dans le Littoral, Jean Michel Nintcheu. Ladite requête a été confiée à la Commission juridique du Social democratic front pour examen au fond. La cellule juridique a 3 semaines pour rendre sa copie. Une décision qui a été mal prise par le Premier vice-président du Sdf. Joshua Osih a en effet claqué la porte des travaux. Un geste qui intervient en outre dans un contexte précis. Le doyen de la cellule juridique, Me Tsapy Joseph Lavoisier, a procédé durant cette concertation du Nec à un retraçage des affaires ayant conduit à ^’application du 8.2 au sein du Social democratic front. Motifs Cette requête est jugée recevable alors que dans le Littoral, Joshua Osih est mis à l’étroit. En effet, c’est un Comité exécutif extraordinaire de la région du Littoral qui a conduit à la demande d’exclusion définitive du député du Sdf. Une démarche dont la tête de file est le député du Wouri Est et président du SDF dans le Littoral, l’honorable Jean Michel Nintcheu. La guerre entre les les deux hommes a pris une nouvelle tournure au mois de mars dernier. Le député du Wouri Est accusait le candidat malheureux à la présidentielle de 2018, d’avoir pactisé avec le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). «Osih c’est un petit mafieux. Je vais vous faire une révélation. Je n’ai pas l’habitude de parler. Que Osih vous dise, 4 jours avant l’élection présidentielle, ce qu’il faisait au Cabinet civil. Ce qu’il faisait, qui est- ce qu’il a rencontré, dans quel contexte, qui était l’adversaire à abattre ? Combien est ce qu’il a reçu pour mettre les gens dans les bureaux de vote ? Pour jouer au partenaire de Monsieur Biya» déclarait Jean Michel Nintcheu sur les antennes de la Radio Equinoxe le 16 mars 2021. Ajoutant en outre: «Je suis prêt à tout moment à faire une confrontation avec Osih. D’ailleurs, depuis deux 3 ans, on demande à Osih de faire le rapport de l’élection présidentielle 2018, il ne l’a pas fait. S’il l’avait fait 3 ans après on ne continuerait pas à fui demander de le faire. Osih a trahi tout le peuple camerounais, il a trahi la confiance que nous avons placée en lui en 2018 en prenant l’argent à l’adversaire pour se faire laminer dans les élections. Osih a trahi la confiance du peuple Camerounais. C’est pour cela que Osih ne vaut même plus le prix du papier sur lequel est écrit son nom… » Des accusations qu’avait alors réfutées l’honofable Joshua Osih Dans les colonnes de Jeune Afrique, le premier Vice-président du SDF avait assuré qu’il n’était pas opportun pour le Sdf de collaborer avec le régime en place. «Le Sdf ne collabore pas avec le régime de Paul Biya nous ne sommes pas dans le gouvernement, nous ne sommes que dans les institutions, au même titre que le Rdpc.» Face à sa condamnation pour avoir signé la lettre adressée au Congrès américain en février dernier, il avait déclaré ne pas regretter- son geste: «Si vous me le redonniez demain, je le signerai à nouveau. Ceux qui jouent avec la vie des gens en alimentant cette guerre à des fins politiques doivent être stoppés. C’est dangereux et nauséabond.» Les 3 prochaines semaines s’annoncent dès lors cardinales, non seulement pour le premier vice-président- du Sdf mais également dans la bataille pour la succession de Ni John Fru Nji.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps