[Politique] Remaniement ministériel : un Tsunami en préparation

C’est d’ailleurs l’objet d’un Coup de pied de l’homme politique camerounais Saint Éloi Bidoung. Pour cet ancien cadre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), Paul Biya est entrain actuellement de tanner le cuir. Au Cameroun, depuis les dernières élections municipales et législatives de février 2020, le pays est dans l’attente d’un nouveau gouvernement. De l’avis de plusieurs observateurs, avec le fameux scandale du Covidgate, le vieux lion va procéder à un chamboulement de plus de la moitié de son équipe. D’après l’homme politique, Saint Eloi Bidoung, le Tsunami en préparation se précise de plus en plus. « Pour tanner le cuir, il faut le laisser pourrir. La situation politique au Cameroun est-elle suffisamment pourrie pour que Paul Biya réorganise enfin le gouvernement ? Oui. Des affaires, il y en a : « Covid gate », « Can gate », « Minbomann gate », « Autoroute gate » « Noso gate » ; « Franck gate », « Boko haram gate », « Décentralisation gate » « Général voyage gate » « Koung gate », « Lamindo gate »… », a écrit l’ancien cadre du Rdpc dans une tribune ce mercredi. Kadji de Fosso « Saint Eloi a beau se fourrer les doigts dans le nez, Messanga Nyamding, pérorer sur les plateaux, Chantal Roger Tuilé jacasser sur les toits, Kamto, Owona Nguini pontifier dans les amphis ou le Professeur Bayebeck se casser la voix sur les tribunes, rien n’y fait ; Paul Biya comme une baleine à l’usine, garde le silence ; Comme s’il avait besoin de se convaincre, qu’il est le Maître de tout ; du temps, des pendules, des calendriers et des agendas du Cameroun. Comme dirait Kadji de Fosso, « il lui faudrait du temps » autant de temps sinon plus de temps qu’il a fallu pour brasser le « champagne de l’ouest « ô tchapeu tchapeu ! » », ajoute ce dernier. Ainsi, Le temps du vieux lion est proche, « où il doit montrer aux camerounais, qu’il est comme Jésus ; l’alpha et l’oméga. Encore quelques jours et le cyclone s’abattra sur le pays. Des baobabs seront déracinés, des morts en série et des suicides en cascades suivront selon les prévisions de la météorologie politique. Il est temps de se mettre à l’abri, car la sortie du lion de l’hibernation, du coma ou du confinement pour répondre aux préoccupations des camerounais est proche ! », précise Saint Éloi Bidoung. Paul Biya « Au moment où la fin du règne de Paul Biya se précise, la quotte d’amour du peuple à son endroit s’effrite de manière vertigineuse, son règne peut se résumer par cette phrase : «Qu’ils me haïssent, pourvu qu’ils me craignent». De votre amour, Paul Biya n’en a rien à foutre, un homme haï de la population qui le tient pour responsable de ses maux », a-t-il indiqué.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps