[Politique] Remaniement ministériel : qui en veut à Louis-Paul Motaze

Selon le journal La Nouvelle, des journalistes ont été recrutés dans le sérail pour pousser le ministre de l’économie et des Finances à la sortie. Dans sa parution de ce jour, le journal La Nouvelle fait une révélation fracassante. Il affirme que des journalistes ont été recrutés dans le sérail pour pousser le ministre de l’économie et des Finances à la sortie. Il s’agit entre autres des confrères Sismondi Bidjocka et Jacques Blaise Mvie. « Dans le portrait fait de Louis-Paul Motaze par les deux sicaires, nous retrouvons un savant mélange d’histoires contrefactuelles », rapporte le journal avant de donner quelques exemples des flèches reçues par le ministre argentier. « Cet enfant est d’abord de ceux qu’on appelle vulgairement un bien né. La première épouse du président de la République était la sœur de sa mère. Toute sa famille est passé par la maison pour être élevée et grandir », aurait écrit Mvié sur le Paul Motaze. Cette guerre entre les ministres dans le sérail met malaise le premier Mmistre Dion Ngute qui ne cache plus son mécontentement : « L’infamie d’une telle initiative n’est que trop évidente, un jour après la parution de notre édition N°575 du lundi 25 janvier 2021 qui titre à sa grande Une : » Gouvernement : ces baroudeurs de Paul Biya ». La lame de fond Pour la petite histoire, votre journal met dans cette édition, un point d’honneur à présenter Paul Atanga Nji et Louis Paul Motaze comme deux membres du gouvernement qui rendent visibles « les hautes directives du chef de l’Etat », sans se laisser fatalement happer par la pernicieuse vague de querelle de chiffonniers actuelle dont la lame de fond met en péril depuis quelques temps la solidarité gouvernemental selon le propre constat fait par le premier ministre, Joseph Dion Ngute, très remonté, lors du conseil de cabinet du mois de décembre. »

Website to visit

Social

  • Mobile Apps