[Politique] Quand un journaliste se moque des nouveaux conseillers régionaux

Le journaliste Alex Gustave Azebaze ironise sur le fait que les conseillers régionaux et leurs exécutifs risquent avoir rien à faire jusqu’au moins à l’année 2023. Après les élections du 6 décembre 2020 des conseillers régionaux et des présidents des conseils régionaux du 22 de ce mois en cours, on se demande quand est-ce que tout ce beau monde se mettra à la tâche. Jean Nkuete le Secrétaire général du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), qui a trouvé que les personnes élues sont compétentes, convaincantes et pétries d’expérience, a formulé le voeu qu’elles satisfassent les attentes des populations. Seulement d’après certains observateurs et journalistes politiques, les textes ayant trait aux Collectivités territoriales décentralisées ne précisent pas que les heureux élus prendront de sitôt le service. D’où le tweet de notre confrère Alex Gustave Azebaze. «Mes amis, vs savez quoi, les conseillers régionaux désignés le 6 décembre dernier ainsi que leurs exécutifs formalisés ce 22 risquent n’avoir rien à faire jusqu’au moins 2023. Le code des CTD (Collectivités territoriales décentralisées NDLR) indique que ses dispositions ne seront obligatoires qu’à cette date», a tweeté Alex Gustave Azebaze. Mes amis, vs savez quoi, les conseillers régionaux désignés le 6 décembre dernier ainsi que leurs exécutifs formalisés ce 22 risquent n'avoir rien à faire jusqu'au moins 2023. Le code des CTD indique que ses dispositions ne seront obligatoires qu'à cette date pic.twitter.com/lLeASYwFaG — Alex Gustav Azebaze (@azedjogus) December 22, 2020 Toutefois, rappelons que la loi d’orientation de la décentralisation du 22 juillet 2004 confère au Conseil régional le rôle d’accompagner le développement des CTD. Concrètement, il jouit des compétences dans les domaines de l’économie avec la promotion des PME, l’organisation des foires et salons, la promotion de l’artisanat, des activités agricoles et pastorales, l’appui aux micro projets générateurs de revenus et d’emplois, la promotion du tourisme, la gestion de l’environnement et des ressources naturelles, la gestion, la protection et l’entretien des zones protégées et des sites naturels, l’élaboration et l’exécution des plans régionaux de développement, la passation, en relation avec l’Etat, des contrats de plans pour la réalisation d’objectifs de développement, la participation à l’organisation et à la gestion des transports publics interurbains, la réhabilitation et l’entretien des routes départementales et régionales, le soutien à l’action des communes en matière d’urbanisme et d’habitat.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App