[Politique] Quand l'opération Survie Cameroun créée la méfiance entre les militants du MRC

Les soupçons de détournement des fonds collectés dans le cadre de l’initiative Survie Cameroun a provoqué une certaine division dans le parti de Maurice Kamto. Les partisans de Maurice Kamto se crêpent le chignon à mondovision depuis plusieurs semaines. Le problème ? Les soupçons de détournement des fonds collectés dans le cadre de l’initiative Survie Cameroun. Tout commence le 2 novembre 2020. Dans une sortie publiée ce jour, Christian Penda Ekoka, coordonateur de l’initiative Survie Cameroun annonce qu’il a été constaté un gap entre le montant affiché sur le site internet dédié à la collecte des fonds de l’initiative Survie Cameroun et le montant mis à la disposition de l’équipe de coordination. « Le 22 août dernier, à l’occasion du bilan d’étape des activités de l’initiative Survival Cameroon Survie Cameroun » (SCSI), je vous annonçais que l’on avait atteint un montant de donations d’un millions cent mille (1 100 000) euros au vu de ce qui apparaissait sur les jauges des plateformes de collecte des dons. Sur la base de ce montant et des décaissements effectués pour nos activités, j’annonçais un solde d’environ 410 000 euros à appliquer à d’autres projets d’assistance à des communautés ou à des populations ciblées. …Le 30 septembre dernier ; le gestionnaire du système technique d’information lié aux plateformes Paypal et Stripe, monsieur Henri Djoko, faisait parvenir…. un fichier qui indiquait un montant effectif des fonds collectés d’environ huit cent mille euros », écrivait-il dans son communiqué. Une manœuvre de Christian Penda Ekoka Le 26 novembre 2020, alors qu’un audit était en cours, Maurice Kamto a suspendu Henri Djoko, le secrétaire de la fédération régionale du MRC en Europe, pour soupçon de détournement. Dans une sortie Henri Djoko lui-même disait avoir accompli sereinement le travail qui lui avait été confié dans le cadre de la collecte des fonds pour Survie Cameroun. Mais plusieurs partisans de Maurice Kamto voyaient en cet audit une manœuvre de Christian Penda Ekoka pour décrédibiliser le MRC : « Les premiers ennemis du président Maurice Kamto sont autour de lui et son en train de faire un gros travail de déstabilisation de l’intérieur », avait affirmé Max Senior, un activiste de la Brigade Anti-Sardinard (BAS) proche de Maurice Kamto. « Moi je soupçonne Penda Ekoka, pourquoi avait-il besoin d’insister qu’il y ait un audit », se demandait Bosse Teb, un autre militant du MRC. Tentative de déstabilisation du MRC Dans un tract dont le journal Défis Actuels a obtenu copie, les signataires accusent Penda Ekoka de malversation financière, de méchanceté et de tentative de déstabilisation du MRC : « Ce que les Camerounais ne savent pas de toi…c’est que tu es d’un mépris indescriptible pour les autres, tu es cynique, tu es un monstre froid. Tu méprises Kamto…et tout ce que tu fais depuis ta sortie de prison a été de le terrasser pour prendre sa place ». Peut-on lire dans ce document anonyme d’une dizaine de pages. « Ce que tu as fait avec Survie Cameroun est criminel. Dès que tu as accepté de gérer Survie Cameroun, tu t’es coupé de Kamto …Tu t’es dit que ton heure a sonné et que tu ne pouvais pas sortir de là les mains nues…. Le cabinet que tu as choisi pour faire l’audit est celui du copain…qui vit en France et qui est membre du MRC. Tout l’argent que Survie t’a donné tu as fait quoi avec ?… Nous sommes venus ici te dire que la renaissance est une aspiration profonde du peuple et n’a pas besoin des calculateurs machiavéliques », concluent-ils.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps