[Politique] Présidence du conseil régional du centre : les populations vomissent Stimi Evouna

Depuis l’apparition des premiers signes de l’avènement des élections régionales au Cameroun, l’ancien Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé ne cesse d’accumuler casserole sur casserole, afin de prendre la présidence du tout premier Conseil de la région du Centre. Seulement, son sombre passage à la tête de la CITY durant de longues années et son hypocrisie politique d’antan avérée au sein du Rdpc dont il est encore pour quelques temps le Trésorier national, le disqualifient de la course à ce scrutin tant attendu. Les fils du Mfoundi ne veulent plus entendre parler de leur ancien bourreau qui s’est révélé au fil des ans, être le « Judas » de Paul Biya dans le département, par de nombreuses trahisons politiques et son indélicatesse dans .la gestion de l’embellissement et de l’assainissement de la ville de Yaoundé. Gilbert Tsimi Evouna ancien délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé passe un sale temps politique. Pour cause, il est depuis son départ de la Communauté urbaine de Yaoundé, rejeté par les populations en général et par les conseillers municipaux des différentes communes de la région du Centre. En effet, l’homme dont la forme politique et même physique a foutu le camp depuis longtemps, clame haut et fort qu’il sera le tout premier président du Conseil régional pour le Centre malgré qu’il ne remplisse point tous les critères énumérés dans la Lettre-circulaire du Secrétaire général du Rdpc, Jean Nkuété, signée le .30 août 2020. Pourtant, aucun élément politique ne joue en sa faveur lui qui est connu pour ses velléités tribalistes depuis qu’il est sorti de l’ombre de son prédécesseur, Basile Emah. Gilbert Tsimi Evouna envoyé depuis à la retraite par les nouvelles lois de décentralisation, qui n’entend point par orgueil se résigner à la volonté populaire et partisane des militants du Rdpc, aura été l’un des hommes les plus indisciplinés du département du Mfoundi en particulier et de la. région du Centre en général. On se souvient encore qu’il y a quelques années, celui qui disait marcher avec son cercueil s’était farouchement opposé à ’ la volonté des conseillers municipaux de la Commune de Yaoundé 6 qui avaient majoritairement jeté leur dévolu sur le jeune candidat-maire, Charles Yoki Onana après le décès du Docteur Martin Lolo. Ce baron très contesté du Rdpc n’a pas encore officialisé sa candidature. Mais des sources au sein du sérail indiquent que l’ex-délégué du gouvernement auprès de- la CUY s’active dans l’ombre via ses réseaux, pour rebondir à la présidence du Conseil régional du Centre. Ce qui n’est pas déjà du goût des populations de cette région qui ne veulent plus rien entendre venant de lui, lui qui dans sa politique urbaine, a fait construire de nombreuses boutiques inoccupées depuis de longues années dans la ville de Yaoundé car il y trouvait selon certaines sources à la CUY, ses intérêts égoïstes et norhbrilistes. Au moment où des tractations se multiplient pour dégager les différents candidats notamment du Rdpc aux régionales dont la convocation du corps électoral incombe au président de la République, certains hommes politiques fidèles à Paul Biya dans la région du Centre, travaillent dans l’harmonie non seulement pour rassembler mais également pour mobiliser les masses le jour-dit.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App