[Politique] Olivier Bibou Nissack victime de ses convictions

Porte-parole du président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), il est en détention depuis le 03 novembre 2020 à la prison de Kondengui. Yaoundé l’accuse d’insurrection et hostilité envers la patrie. Cela fait exactement 65 jours que Bibou Nissack a été interpellé à son domicile par les Forces de l’ordre, le 22 septembre 2020. Conseiller et par ailleurs porte-parole du président du Mrc, un dispositif sécuritaire avait d’abord été placé autour de sa maison dans la matinée de ce 22 septembre. « Un commissaire de police est par la suite venu lui annoncer qu’il n’était pas autorisé à sortir de son domicile ce jour. Autour de 14h, le même commissaire est revenu lui dire que le Délégué général à la sûreté nationale (Dgsn) voulait le voir. C’est ainsi qu’il a été conduit dans les locaux de la police judiciaire », explique à nos confrères du journal Le Jour, Okala Ebode, trésorier national adjoint du Mrc. L’on apprend alors qu’Olivier Bibou Nissack a été arrêté sans mandat d’arrêt. C’est après son interrogation de 7 heures de temps que ses avocats sont informés du motif de son arrestation. « L’audition de Bibou Nissack a tourné autour des allégations sur ses opinions politiques, ses activités politiques, le programme politique du Mrc, le financement du Mrc au point où notre client a demandé à ses enquêteurs, 12 au total, s’il faisait l’objet d’une enquête plutôt politique que judiciaire », renseigne un compte rendu de mission du Collectif Sylvain Souop, constitué pour la défense du porte-parole de Maurice Kamto. SED D’après le même compte rendu de mission, Olivier Bibou Nissack, ainsi que 8 autres membres du Mrc, ont été arrêtés dans le cadre des « marches pacifiques » du 22 septembre dernier. Selon Okala Ebode, le conseiller du président national du Mrc est arrêté pour «rébellion, révolution et atteinte à la sûreté de l’Etat ». Ce dernier a passé deux jours en garde à vue dans les locaux de la Division régionale de la police judiciaire (Drpj), il est par la suite transféré au SED. Nous sommes alors le 24 septembre 2020. De là, il passe 40 jours. Bibou Nissack est un excellent communicateur. Agé de 40 ans, ce juriste de formation a été chroniqueur éditorialiste politique au quotidien « Mutations ». Par la suite, il est directeur de création dans une agence de communication de la place. Il démissionnera de la boite pour se lancer à son propre compte. C’est le 29 août 2018, qu’il est officiellement présenté au siège du Mrc au quartier Odza à Yaoundé comme le porte-parole du Mrc. C’est ainsi qu’il met sur pied des stratégies pour booster l’image du président Kamto. Sympathisant « Il n’a pas été choisi comme porte-parole du président national du parti au hasard. Maurice Kamto a pris la peine de bien l’observer, et a décelé en lui plusieurs qualités. Il a commencé comme sympathisant du Mrc et, au fil du temps, il a continué à apprécier l’idéologie du parti et s’est fait remarquer positivement. C’est cette persévérance qui lui a valu son poste aujourd’hui », conclut Okala Ebode.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App