[Politique] Nyong-et-kelle : les basses manœuvres pour vaincre le PCRN

L’élection dans le Nyong-et Kéllé s’est déroulée sans grand incident malgré la méfiance réciproque entre le Rdpc et le Pcrn, deux formations politiques en lice pour les 17 postes de conseillers régionaux en jeu. Seulement, à Eseka, la liste des électeurs du parti de l’honorable Cabrai Libii a été publiée avec une erreur. « La liste portait sur la photo d’un conseiller municipal du Pcrn qui ne correspondait pas à son nom », indique un électeur du Pcrn, qui y voit une manœuvre d’Elecam pour grignoter quelques voix aux adversaires du parti au pouvoir. Ce d’autant plus que cet électeur a été empêche de voter jusqu’à 16 heures. Les militants du Pcrn ont alors entrepris de saisir le procureur d’Eseka qui a fait une descente sur le terrain pour tenter de régler la situation. Il faut noter que le Nyong-et-Kéllé est l’une des régions où l’élection des conseillers régionaux est très serrée. Le Pcrn contrôle en effet un peu plus de 5 mairies pour un total de 128 conseillers municipaux contre 122 pour le Rdpc. Pendant la campagne, le parti de Cabrai Libii dénonçait déjà des tentatives de corruption de -certains de ses électeurs par le Rdpc, qui mathématiquement va perdant dans ce département.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps