[Politique] Ntimbane Bomo à David Eboutou ‹‹ ce qu'un homme à de plus cher c'est sa liberté ››

Lire ci-dessous la lettre de l’avocat au barreau du Cameroun et acteur majeur de la société civile critique. LETTRE OUVERTE À DAVID EBOUTOU Mon cher David, Je viens de parcourir un post que tu as commis tard dans la nuit, et dans lequel, tu me demandes de confirmer certains faits relativement à l’affaire David Eboutou et Patrick Sapack C/Vision 4 et Amougou Belinga, pour laquelle j’avais été ton Avocat : J’ai été contacté par ton oncle Jean-Pierre N. Z, qui est un aîné, et ancien client de mon cabinet à Douala, afin d’assurer ta défense, à laquelle j’ai aussi associé celle de Patrick Sapack. À cet effet, les informations selon lesquelles, je l’ai fait à la suite des publications d’un activiste des réseaux sociaux, sont totalement erronées. Plus est, au moment où, je viens assurer la défense de Patrick et toi, vous êtes largement connus du public camerounais et même africains, de par vos pertinentes analyses panafricanistes sur le média Afrique Média. Vous n’avez donc pas eu besoin de Facebook pour exister. En outre, la grande publicité sur Vision 4 et des média du groupe de l’anecdote, qui a été faite autour de votre arrestation irrégulière, n’a pas eu besoin que votre affaire, soit relayée par l’activiste sus- évoqué, pour être connue des camerounais. Les accusations de fabrication de fausse facture au nom de Vision 4, pour laquelle vous étiez poursuivis, ont été reniées par les plaignants eux-mêmes. À l’audience ce jour-là, ils ont déclaré, ne vous avoir pas accusés, d’avoir fabriqué une fausse facture. Ce document, qu’ils ont dit ne pas en connaître l’origine, a été purement et simplement écarté des débats. Vous n’avez donc jamais été condamné pour des quelconques faits de faux ou escroqueries dans cette affaire. Le tribunal vous a retenus dans les liens de prévention d’une prétendue propagation de fausses nouvelles. On vous reproche simplement d’avoir écrit sur Facebook que Monsieur Amougou Belinga, vous devait des commissions, pour avoir travaillé pour Vision 4 dans le cadre de la communication gouvernementale au Congo. Pour terminer, mon cher David, ce qu’un homme a de plus cher c’est sa liberté. Toutes les attaques, intimidations et autres menaces à deux balles, ont pour seul objectif de t’amener à t’enrégimenter et te caporaliser, afin de t’obliger à suivre la même démarche politique de tes pourfendeurs. Tu es un homme libre. Garde jalousement cette liberté, surtout quand tu participes à travers la communication digitale, à la construction d’un Cameroun de justice, de liberté et de transparence. Continue à publier sur ton mur, ce que tu juges opportun et enrichissant pour le débat républicain, avec responsabilité, courage et audace, sans être tenu à te conformer à des groupes de pression de quelque nature que ce soit. Cordialement. Christian Ntimbane Bomo Société Civile Critique.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps