[Politique]mystère autour du décès du maire de la commune de Bangangté

Dr Jonas Kouamou s’est éteint aux premières heures du samedi 6 mars dernier, à l’hôpital de district de Bangangté après un léger malaise. La ville de Bangangté porte le deuil. Elle vient de perdre son Maire.- Dr Jonas Kouamou est décédé samedi 6 mars dernier. Les sources proches de la famille du désormais ancien édile font savoir qu’à la veille de son décès, il ne présentait aucun signe d’une santé fébrile. «Il a mené ses activités sans aucun problème au cours de la journée. Après le travail, il est allé à la veillée mortuaire du pasteur Ngaba au quartier I. L’enterrement devait avoir lieu le lendemain (jour de son décès). Son Chauffeur l’a ramené à la maison aux environs de 22 heures. Après son bain, il a pris son repas, avant d’aller au lit», renseigne notre source. Mais autour de 23 heures 30 minutes, apprend-on, des douleurs atroces vont déclencher au niveau de sa tête et de son ventre. Conduit illico presto à l’hôpital de district de Bangangté, il rendra l’âme une heure plus tard. Le test Covid-19 auquel il a été soumis en première intention, a été négatif, précise notre source. Pour l’heure, un flou entoure encore les causes réelles de cette mort brusque. Dr- Jonas Kouamou quitte ainsi la scène après avoir tenu les rênes de la Commune de Bangangté, pendant trois ans seulement. Jusque-là 1er adjoint au Maire, il avait été à la tête de l’exécutif municipal le 1er mars 2019 au cours d’une session extraordinaire du conseil municipal convoquée pour trouver un remplaçant à Célestine Ketcha Çourtès promue Ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), le 4 janvier 2019. A l’issue des élections municipales du 9 février 2020, il avait été reconduit à cette fonction. Membre du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, Dr. Jonas Kouamou a été adjoint au Maire de Bangangté pour la première fois en 1996. Ancien député suppléant, il a également été président delà section départementale Rdpc du Ndé : et avant son décès, il était président de la section Rdpc Ndé-Nord. Pharmacien de formation, il est le propriétaire de la « pharmacie de l’Espoir « , la toute première de la ville de Bangangté En plus de ses activités politiques, il partageait également son savoir avec les jeunes générations à travers les cours qu’il leur dispensait. A l’Université des Montagnes de Bangangté, il a d’ailleurs occupé les fonctions de Doyen de la Faculté de Pharmacie.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps