[Politique] Municipales de février 2020 : 4 partis repêchés

Des partis politiques dont leurs listes avaient été rejetées vont finalement aller aux élections. Ils sont au nombre de quatre à savoir l’UNDP, le FNSC, le Parti de l’esprit d’avril 48 et enfin le RDPC. Selon le quotidien national Cameroon Tribune, les listes citées plus haut ont été réhabilitées par la chambre administrative de la Cour Suprême ce 16 janvier 2020. «Hier (16 janvier 2020), cette juridiction a rendu 67 décisions sur les 70 affaires examinées. Au total, il s’agissait de 38 pourvois en cassation et 32 appels sur les 109 que compte le rôle entier», a écrit notre confrère de la presse écrite avant de poursuivre : «Dans la commune de Garoua II, l’UNDP qui avait vu sa liste rejetée par le tribunal administratif de la région du Nord… a eu gain de cause après avoir fait appel. Statuant en dernier, la chambre administrative de la Cour Suprême a décidé que cet appel est recevable en la forme et justifié au fond. Par conséquent, la liste de l’UNDP est maintenue dans cette circonscription électorale». Dans le même sillage, nous lisons que le Front National pour le Salut du Cameroun (FNSC) a eu gain de cause dans la même localité ainsi que le Parti de l’esprit d’avril 48 qui a vu sa liste maintenue dans la commune de Dibang, région du Littoral, alors même qu’elle avait été rejetée par le tribunal administratif de Douala. Le RDCP n’est pas laissé en rade. « Dans la Commune de Nkongsamba, le RDPC s’est retrouvé avec deux listes. Une liste montée par le consensuel de la base contre celle officielle, validé par le comité central. Après appel, c’est celle validée par le comité central qui a eu gain de cause auprès de la chambre administrative de la Cour Suprême le 16 janvier dernier » a-t-il poursuivi.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps