[Politique] Municipales 2020 :un candidat du parti Univers tué à coups de machette

Foyet Erick Kennedy, un cadre du parti Univers, accuse un militant du RDPC. Le patriarche Zibi, chef de groupement à Elig Mfomo et militant du parti Univers n’est plus de ce monde. Il est mort le dimanche 02 février 2020 des suites des coups de machette. Le crime odieux s’est passé à Elig Mfomo dans le département de Mefou Akono. Laxisme Selon 237online.com, qui cite Foyet Erick Kennedy un cadre du parti Univers, le crime a été perpétré par un militant du RDPC. Le militant du parti Univers qui était sur le lieu du crime déplore le laxisme des forces de l’ordre. D’après lui, elle aurait pu éviter le pire s’il avait agi promptement. « Le village Elig Mfomo n’étant pas doté d’une morgue, le parti Univers n’a eu d’autre choix que de transporter le corps à Yaoundé. » Soulignent nos confrères. Au-delà de cet assassinat, ce sont les méthodes antidémocratiques pratiquées dans certaines localités du Cameroun qu’il faut dénoncer. Dans le département de la Mefou Akono, les militants du RDPC pensent que leur département est la chasse gardée de leur parti. Le parti Univers l’apprend à ses dépens. A plusieurs reprises, les banderoles qu’il a hissées ont été purement et simplement détruites. Morts en série Depuis l’annonce du double scrutin, plusieurs candidats déclarés sont morts avant le jour dit. Louis-Aimé Belekou, par ailleurs maire de Kentzou depuis 2002, a rendu l’âme le 29 décembre dernier des suites d’un malaise. Il était en outre tête de liste du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) au scrutin du 09 février. Pour mémoire, l’article 188 dans son alinéa 1 du Code électoral dispose : « le candidat décédé ou déclaré inéligible peut être remplacé par un autre dans la même forme prévue pour la déclaration de candidature, au plus tard, 30 jours avant le scrutin ».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps