[Politique] MRC : Les Avocats luttent pour la candidature de Mamadou Mota

Depuis plus d’une semaine, son conseil fait des pieds et des mains pour que son affaire soit enrôlée en appel avant la date de fermeture du dépôt des candidatures. Si l’affaire Mamadou Mota est enregistrée en appel avant la date limite des dépôts des candidatures, le premier vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun sera candidat aux prochaines législatives et municipales. Selon ses avocats, Mamadou Mota jouit encore du droit d’être candidat aux élections tant qu’il n’est pas définitivement condamné. Depuis la semaine dernière, ses avocats s’affairent pour que son affaire soit enregistrée en appel. Sauf que, ceux-ci éprouvent des difficultés au greffe. « Malgré nos démarches incessantes et les promesses obtenues depuis la semaine dernière, les dossiers n’est toujours pas programmé à la cour d’appel », se plaint un avocat. Le conseil de Mamadou Mota soupçonne la justice d’avoir reçu des ordres pour ne pas enregistrer cette affaire. «Un mot semble avoir été donné, on ne sait par qui, d’éviter d’enrôler les 05 jugements. Peut-être jusqu’à l’expiration de la date de dépôt des candidatures aux élections municipales et législatives. On ne comprend pas ce blocage », confie cet avocat. Mamadou Mota et 14 autres personnes restent en prison malgré la décision du président d’arrêter les poursuites contre Maurice Kamto et ses partisans. En septembre dernier, Mamadou Mota a été condamné à deux ans de prison pour « rébellion en groupe « dans le cadre de la mutinerie organisée à la prison centrale de Kondengui, et selon le Code électoral, tout citoyen condamnée à plus de 6 mois ne peut plus être candidat à une élection.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps