[Politique] MRC : Alain Fogue et Olivier Bibou Nissack restent en prison

La Cour d’appel du Centre a choisi de reporter le délibéré suite à la demande de mise en liberté immédiate de 27 militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun, au 10 août 2021. Alain Fogue et Olivier Bibou Nissack avec 25 autres militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) incarcérés, restent maintenus en prison. Tous inculpés par le tribunal militaire de Yaoundé pour tentative de révolution, de rébellion et d’attroupement aggravé, ces militants du MRC par le biais de leur conseils ont déposé une demande de mise en liberté immédiate depuis plusieurs mois. Et la Cour d’appel du Centre a reporté au 10 août 2021 le délibéré de cette procédure. Rappelons que les militants du MRC qui sont encore en prison, ont été arrêtés pour les marches du 22 septembre 2020 qui ont eu lieu à Yaoundé et dans d’autres villes du Cameroun. Ces marches, précisons-le, ont été organisées par leur parti politique pour dénoncer les élections régionales du 6 décembre 2020 et exiger la fin de la guerre dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest. La demande de mise en liberté provisoire avait d’abord été introduite devant le tribunal de grande instance du Mfoundi à Yaoundé. Cette demande rejetée dans cette juridiction, les prévenus ont fini par saisir la Cour d’Appel du centre. Notre confrère Le Jour dans son édition parue en kiosque ce 29 juillet 2021 qui suit aussi cette affaire souligne que «plus de neuf mois après leur arrestation lors de la marche pacifique, ces militants sont toujours en détention sur la base des procès-verbaux d’enquêtes préliminaires de la gendarmerie et des commissariats de police. L’information judiciaire est la deuxième étape de la procédure après l’enquête préliminaire. Elle est conduite par un juge d’instruction. Si la police a procédé à la garde à vue pendant les délais non réglementaires à savoir 44 jours au lieu de 72h sans redevabilité envers leur hiérarchie et sans risque de sanction civile, l’information judicaire quant à elle n’a donné lieu à aucune audition en dehors de celle qui est le rituel d’inculpation».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps