[Politique] Maurice Kamto porte plainte au tribunal militaire

Cette plainte intervient quelques jours seulement après qu’un individu s’est pointé devant son domicile à Yaoundé avec une arme à feu tout en tenant des propos tribalistes. Le président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto a donné accord à ses avocats de déposer une plainte contre X près du commissaire du gouvernement du tribunal militaire de Yaoundé pour « incitation à la haine tribale, menace sous arme à feu, et d’autres infractions pénales». L’information est relayée par le lanceur d’alerte Boris Bertolt ce mardi 20 juillet 2021 sur sa page Facebook. Cette plainte intervient quelques jours seulement après qu’un individu s’est pointé menaçant devant son domicile à Santa Barbara à Yaoundé avec une arme à feu tout en tenant des propos tribalistes. Selon le TGV de l’Info, Billy Akele serait celui qui a préalablement tourné et diffusé cette vidéo dans laquelle, à visage découvert il menace d’assassiner Maurice Kamto avec son arme de service. La mise au point du MRC Dans une mise au point, le MRC avait dénoncé cette situation : « Des misérables manipulateurs à mal de reconnaissance par le régime dictatorial de Yaoundé tentent d’établir un lien entre le MRC, son leader et des groupes d’activistes camerounais en Europe. Dans l’espoir d’attirer l’attention du régime et de se faire adouber par celui-ci afin d’obtenir de lui des subsides, ces derniers profèrent des menaces au Pr Maurice Kamto en représailles aux menaces des activistes qui ont annoncé leur intention de perturber le séjour de Paul Biya en Europe », déplorait Joseph Ateba, le porte-parole du MRC sur sa page Facebook. « Le MRC se réserve le droit de traduire devant les juridictions compétentes ceux qui profèrent des menaces de mort à son Président. Restons sereins, restons concentrés, restons déterminés dans notre combat pour la libération du peuple camerounais », prévenait cette formation politique.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps