[Politique] Manifestations du MRC : Yaoundé dit NON ,Paris dit OUI !

Cette section vient d’obtenir de la préfecture de police de la capitale française le droit de faire un sit-in. Si au Cameroun, la manifestation du 22 septembre 2020 est interdite, en France, elle est vue d’un bon œil. Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a obtenu l’autorisation à manifester à Paris. C’est qu’annonce, ce vendredi 18 septembre 2020, la section Europe du MRC. Paris désavoue Yaoundé Cette section vient d’obtenir de la préfecture de police de la capitale française le droit de faire un sit-in. Le rendez-vous est donc pris demain samedi au Trocadéro entre 14 et 19h. Ainsi, le démembrement régional de la formation politique lance un appel à tous les camerounais de la diaspora de se retrouver à ce rassemblement pour des manifestations dont le but est de contester le pouvoir de Yaoundé. Depuis l’annonce de manifestation du 22 septembre prochain, des voix se sont élevées pour contester. C’est notamment le cas du ministre de l’Administration territoriale (Minat) qui a exigé aux gouverneurs de trois régions l’arrestation des donneurs d’ordre. C’’était l’essentiel d’un message-fax, qu’Atanga Nji a envoyé lundi 14 septembre 2020 aux gouverneurs du Centre, Littoral et Ouest. La CNDHL affiche sa partialité Outre le Minat, des institutions sont montées au créneau au Cameroun pour s’insurger contre les appels à manifester du MRC et Cie. Parmi elles, il y a la Commission nationale des Droits de l’homme et des Libertés (CNDHL). « Le CNDHL commande fermement tout appel à caractère insurrectionnel et rappelle que, dans un Etat de droit comme le nôtre, la dévolution du pouvoir politique s’effectue dans le respect de la constitution ainsi que des lois et règlements en vigueur » a écrit dans un communiqué, le Professeur James Mouangue Kobila. C’est le président de la CNDHL. Malgré cette levée de boucliers, Albert Dzongang, le conseiller stratégique de Maurice Kamto, invite les camerounais à ne pas se laisser intimider. Pour lui, « le danger viendra de là où Atanga Nji s’attend le moins. Le 22 septembre c’est le déclenchement de la révolte de 99% d’opprimés contre 1% de pilleurs et d’oppresseurs. Le sort de la dictature est scellé ! »

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App