[Politique]manifestation massive de la diaspora camerounaise pour la liberté en France

Indigné des nombreux écarts dans la gestion des affaires publiques, de la dépravation des mœurs qui perdurent impunément au Cameroun, le Conseil des Camerounais de la Diaspora (CCD) organise une grande mobilisation ce samedi 3 juillet 2021 à la place de la République dans la capitale française. Une marche inédite C’est un nouveau rendez-vous mémorable que la diaspora éclairée du Cameroun s’apprête à prendre avec l’histoire. La mobilisation de ce 3 juillet 2021 à la Place de la République aura peu ou prou la même allure que la grande marche que la capitale française avait abritée le 18 mai 2019. Cette autre manifestation a la particularité de se tenir dans un contexte marqué par la pandémie du coronavirus. C’est en raison de la validité des raisons qui la motivent, que les autorités françaises ont donné leur accord pour sa tenue. La participation des Camerounais de la diaspora sera plus forte à l’observation de l’intérêt qu’ils manifestent depuis sa confirmation. Plusieurs entités, au premier rang desquelles le Conseil des Camerounais de la Diaspora, des autorités morales et des artistes (à l’instar du rappeur Valséro) déterminés à œuvrer pour la libération du peuple camerounais ont déjà confirmé leur présence. Les soutiens viennent de partout pour encourager les initiateurs et les participants de la randonnée patriotique. Les raisons de la marche La mobilisation de 3 juillet 2021 à la Place de la République est loin d’être un acte d’adoration à l’endroit de Maurice Kamto, comme certains sont tentés de croire. La diaspora du Cameroun en France veut par-là exprimer la colère et les vœux d’un peuple mis en ballottage par un régime barbare. Elle n’a pas l’intention de rester muette devant le tribalisme à ciel ouvert, le détournement outré des deniers publics, les bavures policières, les crimes odieux contre la jeunesse camerounaise auxquels les officiels camerounais se prêtent sans la moindre crainte désormais. À titre d’illustration, dans un pays où la majorité de la population vit dans un extrême dénuement, des ministres de la République ont distrait précisément 180 milliards de FCFA prévus pour la lutte contre le Covid-19 ; et sont jusqu’ici impunis malgré les preuves concluantes trouvées par la Chambre des comptes de la Cour suprême, dont la présentation au Parlement a été expressément déclinée. Dans le même temps, les scandales sexuels font surface assez fréquemment avec des mineurs comme principales victimes. Le régime en place multiplie les discours creux et complices sans inquiéter les auteurs -bien connus- de ces basses manœuvres. Les Camerounais veulent donc manifester leur désir d’avoir un pays jouissant d’au moins le semblant de liberté que ceux dans lesquels ils vivent, un pays où l’impunité n’est pas une religion. La randonnée patriotique sera également une occasion d’inviter la France à s’exprimer sur le rôle double qui est le sien dans la marche du Cameroun. Le contexte et le moment seront appropriés pour inviter le pays d’Emmanuel Macron à cesser de participer à l’asservissement du Cameroun à travers des positions sournoises. Itinéraire de la marche Les organisateurs de la marche de ce 3 juillet 2021 ont indiqué que le parcours sera similaire à celle du 18 mai 2019, qui avait vu converger les énormes vagues humaines vers le Palais de l’Elysée, jusqu’à la limite légalement autorisée à la Place d’Estienne d’Orves, près de la Gare Saint-Lazare. « Nous partirons donc de la traditionnelle Place de la République (à 13 :00) pour notre destination en passant par Boulevard Magenta, (Gare de l’Est / Gare du Nord), Boulevard de Rochechouart, Boulevard de Clichy, Place Blanche, Rue Blanche, Place d’Estienne d’Orves. », a précisé Claude Wilfried Ekanga Ekanga. Si certains Camerounais mal-pensants s’amusent à dire qu’une pareille mobilisation est sans objet au-delà des frontières du Cameroun, Wilfried Ekanga estiment qu’ « eux-mêmes qu’ils vivent dans une poubelle sociale où la parole est muselée, pendant qu’on peut voler 180 milliards et continuer de porter le titre “Excellence” ». En clair, la détermination de la diaspora camerounaise à se mobiliser et à donner de la voix pour une prise de conscience généralisée est intacte et sans limite. Elle ne va s’essouffler qu’à la chute de la dictature qui a cours au Cameroun.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps