[Politique] Mamadou Mota : ‹‹ merci au président élu ,nous tiendrons jusqu'à a la fin ››

Bien qu’il soit actuellement en détention, le vice-président du MRC promet à son leader Maurice Kamto de se battre jusqu’au bout. Après la levée du blocus autour de la résidence de Maurice Kamto, les réactions continuent d’affluer. Plusieurs voix se sont exprimées pour faire part de leur soulagement. C’est le cas du vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Sur sa page Facebook, l’homme politique félicite son leader pour le combat qu’il mène. Ainsi que sa pugnacité : « Merci au président élu, nous tiendrons jusqu’à la fin et nous donnerons aux Camerounais la vraie liberté et la vraie institution. Pablo Neruda : eux nos ennemis pourront couper toutes les fleurs, jamais, ils ne seront les maîtres du printemps. », écrit-il. Malgré qu’il soit actuellement privé de liberté (condamné à 18 mois d’emprisonnement ferme pour rébellion en groupe, Ndlr), Mamadou Mota promet de se battre jusqu’au bout : « Il faut le marteler, nous ne lâcherons jamais. », dit-il. « La démocratisation de ce pays est non négociable » « Il faut qu’ils comprennent ces ministres spécialistes « éventreurs » d’insurrection mais incapables de prévoir la faim à l’Extrême-nord et la crise dans le NoSo que la démocratisation de ce pays est non négociable. Ni l’emprisonnement, ni la torture n’entameront notre détermination. », ajoute l’homme politique. En octobre dernier, Mamadou Mota, Serge Blanco Nana et Wilfried Siewe ont été déclarés non coupables de destruction de bien public. Mais coupables de rébellion en groupe par la cour d’appel du centre dans le cadre du procès lié à la mutinerie survenue à la prison centrale de Kondengui. Après le verdict, Me Emmanuel Simh, membre du collectif des avocats de Mamadou Mota, s’était dit déçu : « C’est un sentiment d’injustice parce que ces personnes sont innocentes. On ne comprend pas que dans la prison centrale de Yaoundé, on ait arrêté que des militants du MRC. Nous estimons que ces gens auraient dû simplement être déclarés non coupables et relaxés de cette peine », avait-il réagi sur les ondes de radio Equinoxe.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps