[Politique ]Mairie de Bandjoun,Maptue Fotso Love sera finalement élue

Consensus, HAPPY END à la Commune de Bandjoun Akame Mfoumou calme le jeu. L'on a craint le pire au rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), section de Koung-khi. Mais après une nuit de samedi à dimanche de tous les dangers pour les protagonistes du fauteuil de Maire de Bandjoun, un accord a finalement été trouvé pour la succession de Victor Fotso. Négociation et promesses pour une élection sans grands enjeux L'actuel maire ad interim Maptue Fotso Nicky sera élue à la place de son défunt père. Son challenger David Kengne obtiendrait le fauteuil de 1er Adjoint. Quant à Emmanuel Chatue, il devrait garder son poste de conseiller municipal dans l'attente d'être prochainement promu. Le PDG de Canal 2 international serait désigné comme le candidat de la Commune de Pète Bandjoun (RDPC) pour le poste de Président du Conseil départemental du koung khi lors des prochaines Élections régionales. Discipline du parti: le Comité central du RDPC au secours C'est grâce aux émissaires du comité central du RDPC, au Roi des Bandjoun le sénateur Honoré Djomo et au député RDPC Albert Kouinche que le consensus a finalement été trouvé. L'élection de Maptue Fotso ne sera donc qu'une simple formalité après la guerre des tranchées qui s'était ouverte au sein de la section du RDPC local voici quelques jours. Selon un communiqué officiel, le chef de la délégation du Comité Central du RDPC Léopold Noutsa a réussi à désamorcer la bombe. À l'issue de moult soubressauts, les trois protagonistes (cités plus haut) à la succession de Fotso Victor à la mairie de Bandjoun ont fumé le calumet de la paix, après avoir trouvé un terrain d'entente. Le RDPC, section local, laisse des plumes Même si Nicky Love s'en est tirée sans égratignures, elle aura tout de même pris quelques rides avant même que son père ne soit inhumé. Elle comprendra désormais que la politique ne s'accomode pas d'état d'âme avisent les observateurs. La fête d'avant élections a eu lieu hier dimanche autour des agapes au domicile du député du Koung-Khi Albert Kouinche. Le vote des conseillers municipaux réunis en séance ordinaire a lieu ce lundi dès 11 heures à l'hôtel de ville de Pète-Bandjoun. Vacances de pouvoir à la tête de la mairie: ce que dit la loi. Conformément à la loi électorale, le maire sera élu par les conseillers municipaux. Extrait de la Loi 2019/024 du 24 décembre 2019 portant code général des collectivités territoriales décentralisées ARTICLE 205: (1) En cas décès, de démission ou de revocation du Maire ou d'un Adjoint au Maire, le Conseil Municipal est convoqué pour élire un nouveau Maire ou un Adjoint au Maire, dans les soixante (60) jours qui suivent le décès, la démission ou la révocation.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App