[Politique] Les maires du Noun crachent sur le don du chef de l'État

Selon eux, ce type de don n’est pas ce qui est attendu plus d’un mois de la lutte contre la pandémie du Covid-19. En effet le syndicat des maires du département du Noun pense que la distribution des savons, seaux, gants, bidons lave-mains etc… tel que vient de procéder le ministre Paul Atanga Nji, n’est plus opportune. Même si ils ont tenu à remercier le président de la République pour son « don spécial aux 360 communes » pour lutter contre le Covid-19, ils ont cependant tenu à faire savoir, qu’il aurait fallu consulter les communes sur leurs besoins, avant de procéder à l’achat des équipements distribués par le ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji. Dans une lettre que le syndicat des édiles du Noun vient d’adresser à Paul Biya, ils regrettent l’utilisation faites de ces 2 milliards. « Si vous nous aviez consulté quant à l’utilisation judicieuse de ce « Don spécial », nous aurions pu, à l’attention de votre haute gouverne, indiqué notre option pour sa mise à disposition ou affectation dans les différents comptes bancaires ou consignations spéciales, afin que chaque Commune, en fonction de son Plan de Riposte, engagé depuis le début en Mars », ont-ils-écrit. Et de préciser que les besoins de leurs communes « se trouvent au-delà du stade des : savons, masques, gants, seaux, bidons lave-mains. » Ainsi, à travers leur porte parole, l’Honorable Tomaino Ndam Njoya, maire de Foumban, ils indiquent que les communes du Noun ont plutôt besoin en ce moment « des kits de dépistage, d’appareils respiratoires, mais aussi, de prise en charge socio sanitaire, l’aménagement des sites pour approvisionnement, de mise en quarantaine, d’inhumation…de mobilisation et sensibilisation des populations…en ordre varié et spécifique ».

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App