[Politique]les députés boudent le Jeune Mbella Mballa à l'Assemblée nationale

Les parlementaires ne se sont pas déplacés pour la réunion d’échange entre les membres de la Commission des Affaires étrangères et le ministère des Relations extérieures. Une heure. C’est à peu près le temps d’attente mis par le ministre des Relations extérieures, à l’Assemblée nationale ce mardi 15 juin 2021. Lejeune Mbella Mbella a en effet été planté par les membres de la commission des Affaires étrangères de la Chambre Basse du parlement. Ces derniers n’ont pas fait le déplacement pour le Palais des congrès, alors qu’ils y étaient attendus pour un échange avec le membre du gouvernement à 10 heures. Le Minrex, livré à lui-même s’est dès lors vu obligé de quitter l’Institution dans les coups de 10h48. Officiellement, l’on évoque l’indisponibilité du président de la Commission des Affaires étrangères l’honorable Banmi Emmanuel Dingha et de la vice-présidente N’Nolo Marie Suzanne. Officieusement, il se murmure que des problèmes de communication seraient à l’origine de l’échec de cette rencontre. Journées d’échanges Cette rencontre avortée entre le ministre des Relations extérieures et les membres de la Commission des Affaires étrangères s’inscrit dans le cadre des séances d’information et d’échanges entre le Gouvernement et les députés des différentes commissions de l’Assemblée nationale. Des exercices qui visent à doter les 9 commissions de connaissances relatives au champ d’action des politiques publiques relevant de leurs compétences. Ainsi la Commission des Affaires étrangères et le ministre des Relations extérieures devaient se pencher sur « la nature et le processus d’élaboration des Traités, leur impact et intégration dans l’arsenal juridique national ». Le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense Joseph Beti Assomo devrait entretenir la commission de la Défense nationale et de la sécurité sur la Justice militaire. La ministre des Affaires sociales rencontrera les membres de la Commission des Affaires culturelles, sociales et familiales sur les questions de prévoyance et de sécurité sociale. La commission des Lois constitutionnelles devrait quant à elle recevoir le ministre de la Justice pour un échange sur la législation et l’état des Droits de l’Homme au Cameroun. Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze et la Commission des Finances et du Budget tableront quant à eux sur la rationalisation des dépenses fiscales.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps