[Politique] les avocats envisagent une grève pour protester contre des entraves à leur travail

A l’issue de sa session tenue à Yaoundé ce samedi 31 aout 2019, le Conseil de l’ordre des avocats au Barreau du Cameroun a lancé un mot d’ordre de grève de cinq jours à partir du 16 septembre 2019.La grève consistera à suspendre le « port de la robe et la non fréquentation des cours et tribunaux sur toute l’étendue du territoire du 16 au 20 septembre 2019 » précise l’organe délibérant et disciplinaire du Barreau du Cameroun.La Résolution adoptée à l’unanimité par les 13 membres du Conseil, indique que l’appel à la grève est la conséquence des constats suivants: « le libre accès des avocats à leurs clients dans les lieux de détention leur est très souvent refusé ; les droits de la défense consacrés par les lois et les traités internationaux ratifiés par le Cameroun , sont de manière récurrente violés tant à la phase d’enquête préliminaire qu’à celle d’instruction de jugement ; l’exigence des frais de justice abusifs, notamment la consignation aux taux disparates et illégaux ainsi que les frais de transports judiciaires exorbitants ; l’accaparement des dossiers par certains chefs de juridictions, créant ainsi un engorgement artificiel à l’origine des lenteurs judiciaires inacceptables ; les avocats continuent d’être victimes d’interpellations et détentions arbitraires dans l’exercice de leur ministère au sein de certaines unités de gendarmerie et de police malgré les dénonciations antérieures; la récurrence des violences physiques sur les avocats par les éléments de la force de l’ordre ».Le Conseil de l’ordre a conclu sa Résolution en rappelant qu’il condamne les entraves et violences physiques contre les avocats.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps