[Politique] Législatives partielles : mêmes causes , mêmes effets

L’issue des élections législatives dont la campagne est tféjà rendue à sa première semaine, a toutes les chances de se tenir dans les mêmes conditions sécuritaires que le 9 février 2020. Dans une interview récemment accordée au quotidien gouvernemental, Cameroon Tribune, Erik Essoussè, directeur général de Elections Cameroon (Elecam), déclarait, s’agissant des dispositions que son organe a prises pour le bon déroulement des élections partielles du 22 mars prochain: « les dispositions prises à notre’ niveau sont pratiquement les mêmes. A savoir que Elections Cameroon est chargée de l’organisation matérielle des élections. En tant djue tel, nous allons reprendre cette organisation pour ces circonscriptions bien précises puisque la continuation du double scrutin ne concerne cette fois-ci que les législatives. Et ce seront les mêmes acteurs, nous n’ajouterons pratiquement rien au dispositif déjà en place». S’agissant de la réduction du nombre de bureaux de vote suivi de leur délocalisation comme en février dernier, il explique: «il faut d’emblée noter que ces mesures ont été prises pour des raisons de sécurité. L’objectif visé était la protection des électeurs». Avant d’ajouter: «maintenant que cela pose problème, nous allons rapprocher les centres de vote des électeurs et surtout, les multiplier pour permettre leur rapprochement comme le prévoit la loi…». Et il termine: «nous allons composer avec les forces de sécurité. Maintenant que le territoire de cette organisation est plus restreinte, on pourra mieux mobiliser ces forces de sécurité qui étaient éparpillées vers ces localités afin de mieux sécuriser les électeurs». Arrivé discrètement à Bamenda le 12 mars 2020 pour évaluer les préparatifs dudit scrutin, le président du Conseil électoral ’d’Elections Cameroon, Enow Abrams Egbe, ne s’est pas risqué dans les détails avec la presse gouvernementale, seule informée de la séance de travail, contrairement à la veille du scrutin de février dernier, lorsqu’il avait révélé que plusieurs milliers de bureaux de vote avaient été supprimés, pour privilégier les regroupements des centres de vote, li a simplement indiqué qu’il va rapprocher les bureaux de vote le plus près possible des électeurs. Aux électeurs de comprendre !

Website to visit

Social

  • Mobile Apps