[Politique] Le Sous-préfet de Nkonsamba 2 traîne au tribunal des militants du MRC

L’autorité administrative les accuse de s’être rendus coupable de trouble et obstruction de service public. La plainte du Sous-préfet de Nkongsamba 2, Hamid Youfedi a été déposée le 21 novembre 2019, à la Compagnie de gendarmerie du Moungo. Dans sa plainte, l’autorité administrative accuse les militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), d’être coupables de trouble et d’obstruction de service public. Dans une interview accordée à notre confrère Le jour, l’avocat et secrétaire régional adjoint Mrc du Moungo Me Fabrice Tchoumen, fait savoir que le litige entre le parti politique de Maurice Kamto et le sous-préfet de Nkongsamba 2 remonte à la période où, ils préparaient les élections législatives et municipales de 2020. «Pour mémoire, il convient de rappeler que dans le cadre des opérations préparatoires à la participation du MRC au double scrutin du 09 février 2020, avant que le parti n’opte finalement pour le boycott, le Sous-préfet de Nkongsamba avait particulièrement brillé par son hostilité notoire contre le MRC, ce dernier avait catégoriquement refusé de signer les certificats de domicile à nos militants, ce refus de service dû avait obligé nos militants à organiser un seating devant cette sous-préfecture. Aujourd’hui Monsieur le Sous-préfet a cru devoir saisir la justice, nous serons heureux qu’il nous expliquera les raisons légales de son acharnement contre le MRC lors de cette procédure», déclare l’avocat. Me Fabrice Tchoumen indique que l’acte de l’autorité administrative, démontre qu’aujourd’hui, l’administration au Cameroun pour raisons de soumission ou d’abandon de son rôle de régulateur, se substitue de plus en plus en acteur du champ politique. «Le Cameroun vit un moment délicat de son histoire, un tournant décisif en raison des crises multiples que traverse notre pays et qui imposent du bon sens patriotique, le sens du devoir à tous, principalement à l’administration garante de l’équilibre social. C’est désagréable, moche, insupportable, impensable de croire que le MRC ira devant le juge, pas pour résoudre un contentieux électoral mais répondre des caprices d’une autorité administrative trop zélée.», déclare-t-il.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps