[Politique ]le sous-préfet de Douala 2e interdit une manifestation du Rdpc

Le chef de terre la trouve inopportune et de nature à troubler l'ordre public. C’est un fait suffisamment rare qui mérite d'être noté. Une autorité administrative a interdit un rassemblement du RDPC, le parti présidentiel. L'histoire presque surréaliste se déroule dans l'arrondissement de Douala 2. Là-bas, Le chef de terre avait été saisi par Charles Élie Zang-Zang, le président de la section de l'OJRDPC, l'organisation des jeunes dudit parti dans le Wouri II. Ce dernier envisageait, pour le 22 septembre 2020, des «contre manifestations énormes, républicaines et patriotiques de défense des Institutions de la République et des acquis de Douala 2 en particulier, et de Douala en général». Une initiative qui vise à contrer les rassemblements initiés par l'opposant Maurice Kamto et annoncés pour ce même 22 septembre, à la suite de la convocation des collèges électoraux en vue des régionales du 6 décembre 2020. Dans sa réponse, M. Bidja Didier, le sous-préfet de Douala 2, interdit ladite manifestation pour trois motifs: - Action inopportune et absence de qualité pour maintenir ordre public. - Violation des disposions réglementaires interdisant toute réunion ou manifestation publique dans la région du Littoral. - Risque de troubles graves à l'ordre public.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App