[Politique]le sous-préfet d'ebolowa 2e se rétracte après avoir autorisé un meeting du MRC

André Francis Obam redoute le trouble à l’ordre public compte tenu de la programmation par le RDPC d’un autre meeting aux mêmes date, lieu et heure choisie pour sa réunion par le parti d’opposition. Le MRC ne devrait plus tenir de meeting le 1er novembre 2019. Le sous-préfet de l’arrondissement d’Ebolowa 2ème a décidé de l’annuler après avoir délivré à un de ses représentants à Ebolowa un récépissé de déclaration publique le 28 octobre 2019. Dans la décision d’interdiction datée elle aussi du 28 octobre 2019, l’administrateur civil dit redouter une confrontation violente ente militants du MRC et du RDPC. « Sont interdits, pour compter de la date de signature de la présente décision pour menace de trouble à l’ordre public (tensions, provocations et affrontements entre les deux camps) les manifestations publiques programmées par les partis politiques : le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) et le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) prévues aux mêmes date, heure et lieu », justifie André Francis Obam. Cette annulation pourrait faire se raviser ceux qui pensaient que le régime de Yaoundé est devenu moins rude avec le parti que dirige Maurice Kamto. La non interdiction de leurs récentes manifestations –contrairement aux habitudes du pouvoir- était considérées comme un geste de détente à l’instar de la libération de dizaines de prisonniers issus des rangs du MRC et de ses alliés à la dernière élection présidentielle. Le MRC comptait installer ses nouveaux responsables, membres et sympathisants au stade municipal d’Ebolowa. Parmi ceux-ci le journaliste Sam Séverin Ango.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps