[Politique ]le Pndp forme les communes sur la reddition de comptes

Compte tenu de la faiblesse du taux de dépôt des comptes par les communes à la Chambre des comptes, une série de séminaires sur la gestion des finances publiques est organisée depuis le 19 août 2020 dans les dix régions du Cameroun sur l’encadrement du Pndp. Le programme national de développement participatif (Pndp), en collaboration avec la chambre des comptes, les Ministères des Finances (Minfi) et de la décentralisation et du développement local (Minddevel) font la classe depuis plus d’un an aux receveurs municipaux des communes et communautés urbaines du Cameroun. Ceci sur la nomenclature des pièces justificatives des opérations budgétaires et comptables des collectivités territoriales décentralisées (Ctd) et la necessité de les fournir. Dans le cadre de la deuxième phase de formation pour une meilleure capacitation de l’activité comptables dans les Ctd de la région du Littoral qui se poursuit ce 24 août 2020 à Edéa, une ville située à 60,5 km de Douala, tout n’est pas encore au point.« Je constate avec l’aide des experts qu’il me manque beaucoup de pièces. Notamment le compte administratif que doit me fournir le maire. Et, certains justificatifs ne concordent pas malgré toutes les vérifications que j’ai faites”, avoue Marthe Tsanang, receveur de Nkongsamba 2ème Bien gérer son budget Les Cdt reçoivent de l’argent des contribuables, des partenaires et surtout de l’Etat. Le receveur municipal a donc le devoir, voire l’obligation de présenter tous les justificatifs en terme de recettes et de dépenses qu’il a effectué. Ceci en étroite ligne avec le rapport administratif. C’est ce que précise Sylvestre Chegue, chef comptable du Pndp. « Tout acte de gestion dans la commune doit avoir une pièce justificative et déposée à la chambre des comptes. Rien n’est à négliger », poursuit cet expert.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App