[Politique ]le Mrc se désolidarise de celestin Djamen apres son passage à Stv

La sortie de Célestin Ndjamen, militant du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) le jeudi 13 février 2020 sur STV dans le cadre de l’émission « Entretien Avec... », n’a pas laissé indifférent les cadre du parti. En effet, lors de passage dans cette chaine de télévision, l’homme politique a une fois de plus fustigé la non-participation du MRC aux élections législatives et municipales. « Je ne veux pas voir mon parti confiné dans l’opposition » Le Secrétaire à l’éducation et aux droits de l’homme du MRC a une fois de plus insisté que l’option du boycott du double scrutin du 9 février 2020 a été une « erreur » de la part de son parti : « Je persiste et je signe cette décision de ne pas participer aux élections est une erreur. L'erreur est humaine. (...) Je ne veux pas voir mon parti confiné dans l'opposition, je veux voir le RDPC dans l'opposition. J'aime farouchement mon pays. Les critiques ne me feront pas reculer. Si des partis relativement mineurs font ce résultat [aux élections] imaginez ce que pouvait faire le MRC », a-t-il fulminé. Le MRC recadre Célestin Ndjamen : « Mal communiquer, c'est suicidaire » Dans une publication sur les réseaux sociaux, le Secrétaire national à la communication du MRC, Sosthène Médard Lipot s’est astucieusement dissocié des propos de son camarade politique certifiant que celui-ci n’était pas mandaté par le parti : « Mal communiquer, c'est suicidaire. Le MRC est aussi un atelier de communication politique : tous nos communicants officiels sont dûment mandatés, sur la base de nobles objectifs à atteindre, au profit du peuple camerounais, dont les aspirations profondes sur les plans économique, sociopolitique et culturel doivent être clairement exprimées », introduit-il. Dans la foulée Sosthène Médard Lipot indique que les Communicants officiels du MRC, qui sont jeunes ou moins jeunes, anciens ou nouveaux, expérimentés ou novices, ont nécessairement droit à un « coaching d'excellente facture ». « Les médias sérieux, et les professionnels des médias compétents, ont donc l'insigne honneur d'obtenir des intervenants aguerris, des Porte-paroles sérieux du discours politique du MRC, reflet véritable de l'idéologie du parti, de notre projet de société, des programmes politiques et notamment du programme de gouvernance du Président Maurice Kamto. Sans oublier le travail politique du MRC à tous les niveaux de responsabilités, outre les réunions et manifestations de notre sérieuse organisation politique », peut-on lire dans la sortie. Le Mrc conclut en invitant la presse à s'adresser au Secrétaire national à la Communication du MRC, ou aux Coordonnateurs régionaux de la Communication et à ses points focaux en matière de communication. Étant une organisation politique « sérieuse », « le MRC souhaite construire une relation presse d'excellente qualité avec les médiateurs professionnels », informe-t-il.Rappelons que le 8 février 2020, Célestin Djamen avait déjà critiqué la décision du MRC de ne pas participer aux élections sur Afrique Média sur l’émission « Le Merite Panafricain », formulant que le boycott n’avait pas de sens, et par conséquent relevait « de l'ignorance »

Website to visit

Social

  • Mobile Apps