[Politique]le MRC est sans nouvelles de ses membres détenus à kondengui

Près de 600 détenus de la prison centrale de Yaoundé, opposants politiques et séparatistes anglophones, se sont mutinés à la prison centrale de Yaoundé, lundi 22 juillet. Au lendemain de cette mutinerie, le MRC informe l’opinion publique à travers un communiqué signé ce mardi 23 juillet qu’il est sans nouvelle de ses cadres et militants du MRC incarcérés dans ce pénitencierr.« Le Secrétaire national à la Communication du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) porte à la connaissance de l'opinion publique nationale et internationale, que suite à la mutinerie des prisonniers de la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, le dimanche 21 juillet 2019, ce lundi matin, l'on est sans nouvelles des cadres et militants du MRC incarcérés dans ce pénitencier », indique Sosthène Médard Lipot. Le communiqué indique que les Avocats du parti n’ont pas eu accès à leurs clients et ne savent pas où certains se trouvent. « Selon certaines sources, le 1er Vice-président du MRC, Mamadou Mota Yacouba à été exfiltré de cette prison ce lundi matin, ainsi que le militant du MRC Branco Nana, tous pour des destinations encore inconnues », poursuit Sosthène Médard Lipot. Les familles des militants non trouvable pour l’instant sont dans l’anxiété et le parti demande aux familles de garder le calme. « Le MRC souhaite que les droits humains et singulièrement les droits de tous les prisonniers de la prison centrale de Kondengui, sans discriminations, soient respectés », martèle le SENACOM du MRC. COMMUNIQUÉ Mutinerie de la prison centrale de Kondengui Le Secrétaire national à la Communication du MRC(Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) porte à la connaissance de l'opinion publique nationale et internationale, que suite à la mutinerie des prisonniers de la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, le dimanche 21 juillet 2019, ce lundi matin, l'on est sans nouvelles des cadres et militants du MRC incarcérés dans ce pénitencier. Les avocats des prisonniers politiques du MRC n'ayant pas eu accès à leurs clients, jusqu'au moment où ce communiqué est rendu public. Le témoignage de Me Emmanuel Simh, qui n'a pas eu accès à l'intérieur de la prison dimanche soir, est fort édifiant quant aux difficultés d'accès à l'information. Selon certaines sources, le 1er Vice-président du MRC, Mamadou Mota Yacouba à été exfiltré de cette prison ce lundi matin, ainsi que le militant du MRC Branco Nana, tous pour des destinations encore inconnues. Il convient de préciser que les avocats du MRC travaillent depuis dimanche soir, aux fins d'assister leurs clients en situation difficile. Les familles et relations des prisonniers politiques du MRC, dont l'anxiété est compréhensible, sont priées de garder leur calme. Le MRC souhaite que les droits humains et singulièrement les droits de tous les prisonniers de la prison centrale de Kondengui, sans discriminations, soient respectés. Fait à Yaoundé Le 23 juillet 2019

Website to visit

Social

  • Mobile Apps