[Politique ]le maire de Dimako annule l'exécution de cinq marchés publics

Yves Didier Tokambou Ntémé, soutient sa décision suite au non-respect de la règlementation qui encadre le processus de passation des marchés et l’exécution des projets. Il s’agit précisément de 5 marchés annulés qui viennent d’être annulés par l’exécutif communal. Pour son premier projet au solaire, la commune de Dimako devra attendre quelques mois encore. En effet, au mois d’avril dernier, Yves Nteme, procédait à l’annulation d’une série de cinq marchés publics. Parmi lesquels le projet de construction d’une auberge municipale constituée de 16 chambres avec des blocs latrines de trois compartiments et d’un puits aménagé avec château. Cet important projet générateur de revenus pour la Commune de Dimako sera alimenté par l’énergie solaire. Sur les raisons de l’annulation de ces marchés, le maire de Dimako évoque dans son communiqué radio-presse du 6 avril 2020, de graves entorses à la réglementation en vigueur. « Nous avons décelé des procédures de passation non respectées à la lettre en dépit des appels à l’observance des structures sectorielles d’accompagnement », s’appuie l’exécutif communal. D’autres marchés sont également annulés. Il s’agit de trois projets de construction de salles de classes. Des blocs constitués de deux salles de classe à construire à l’école maternelle de Ngolambele, à l’école publique de Dimako dans les groupes 1 et 2. Egalement frappés par la décision d’annulation d’Yves Nteme Tokambou, les travaux d’entretien routier du centre urbain notamment dans les quartiers Source, Mokolo, Kampala, Kpwengue et Dieu-Connaît. « La procédure d’adjudication des marchés publics ont été repris pour un montant cumulé de 200 millions de FCFA »apprend-on. La Commune la plus endettée du Haut-Nyong En rappel, c’est le 18 février 2020 que Yves Didier Tokambou Ntémé prenait les rênes de cette Collectivité territoriale décentralisée, située dans le département du Haut-Nyong au cours d’une session de plein droit âprement disputée contre Mike Rocheteau Moambok avec une score large de 16 voix contre 09. Au cours de la cérémonie de passation de service, le préfet du département du Haut-Nyong adressait au nouveau maire de Dimako, ces avertissements forts : « vous prenez les commandes de la Commune la plus endettée du département du Haut-Nyong ». Une situation qui, loin d’être un handicap, constitue un stimulant pour le nouvel exécutif municipal et même un défi à relever. Surtout que M. Tokambou Ntémé est conscient de l’ampleur de la tâche : « Sur mes épaules, et celles de mes pairs conseillers municipaux, pèse déjà l’immensité des tâches qui nous attendent afin d’impulser le développement local. Au sujet de la dette de la commune de Dimako, nous allons prendre le temps de faire le tour de la question et ensemble avec les populations, nous allons nous donner une feuille de route qui aura pour objectif premier de la ramener à un seuil acceptable». Face à la presse, et pour rassurer le préfet Joseph Maché, le nouvel édile de Dimako a choisi d’axer son [premier] mandat sur, « l’accessibilité des services sociaux de base en faveur des populations locales ». Une tâche titanesque, si l’on se réfère au solde des caisses de la commune de Dimako lors de sa prise de fonction, il est de 16 243 379 FCFA seulement. Un montant révélé par le procès-verbal de passation de service entre les maires entrant et sortant signé ce 18 février 2020 juste après l’élection du trio constitué du maire Yves Didier Nteme, de Poum Bimbar (1er adjoint) et Zah Marie Jeanne (2ème adjoint). En remettant les clés de la ville de Dimako à Yves Didier Tokambou Ntémé, les conseillers municipaux sont convaincus d’avoir élu « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ». Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps