[Politique] ‹‹ le 3e président du Cameroun sortira du RDPC en 2025 ›› - opinion

Les militants du parti au pouvoir ont espoir qu’après Paul Biya, le prochain chef de l’Etat sera toujours issu du RDPC. Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), parti au pouvoir au Cameroun depuis bientôt 4o ans, prépare déjà la prochaine élection présidentielle en 2025. Contrairement aux pourfendeurs du régime de Yaoundé, les militants du RDPC ont espoir qu’après Paul Biya, le prochain chef de l’Etat sera toujours issu du parti : « Le RDPC se prépare pour les batailles à venir. C’est un parti qui restera debout si un jour le président Biya se retire. Le 3è président du Cameroun sortira du RDPC en 2025 », a expliqué Hamadou Oumara, communicant RDPC. Il s’exprimait ce lundi 27 septembre 2021 sur les ondes d’ABK radio. Commentant l’actualité autour du renouvellement des organes de base de son parti, il estime que « ce qui se passe en ce moment prouve qu’il y a démocratie au Cameroun. « Le RDPC est en train de se préparer pour les élections à venir d’où ces incidents ». Militantisme L’homme politique tient pour responsables les médias camerounais : « Ce sont vous les hommes de médias qui mettez l’huile sur le feu, vous ramenez les bagarres du quartier au niveau national. Au RDPC il y a ce qu’on appelle la rétribution du militantisme, ces militants de base ont besoin des appuis pour mener des activités dans leur localité », a déclaré le militant. Et de poursuivre avec conviction: « Le 30 septembre prochain, les opérations seront bouclées et c’est à ce moment que les instances supérieures du RDPC vont s’asseoir et prendre des dispositions idoines pour sanctionner ». Selon le communicant RDPC, rien ne prouve que ce soient les militants du RDPC qui ont incendié la maison du sous-préfet : « Si on veut faire de bilan. C’est dans quelques régions qu’il y a eu quelques égarements des camarades de notre parti. À Bengbis il y avait 3 camps qui s’affrontaient ».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps