[Politique] Laila Mbombo , porte parole du PURS , demande la libération de Bibou Nissack

La porte-parole du Peuple uni pour la rénovation social (Purs), implore par ailleurs la clémence de la justice camerounaise, par rapport à la détention de cet homme politique. Laila Mbombo, la porte-parole du Purs, s’inquiète de la détention de Bibou Nissack, dans une sortie ce mercredi 31 mars 2021, elle plante le décor. « En tant que présidente du réseau des porte-paroles d’hommes politiques du Cameroun (autoproclamée. Et ce n’est pas un titre ronflant), le cas de Bibou Nissack m’interpelle », écrit celle-ci. Par la suite, elle implore la clémence de la justice camerounaise. « Je voudrais implorer la clémence de la Justice pour demander sa remise en liberté et sa comparution en toute liberté pour répondre des délits qui lui sont reprochés. Notre nation se veut démocratique et doit se montrer exemplaire en ce qui concerne le respect des droits des personnes », poursuit-elle. Serge Espoir Matomba « Dans son projet de société de demain, le premier secrétaire du Purs prévoit de redonner de la dignité à ces milliers de Camerounais qui croupissent dans nos prisons et dont l’attente des procès s’éternise. Une fois au pouvoir, Serge Espoir Matomba mettra en place des mesures de substitution de façon à réduire les délais avant les procès. Nous voulons une égalité pour tous devant la justice dont nous saluons l’indépendance et l’incorruptibilité », ajoute la femme politique. « Il s’agira aussi pour de faibles peines de prisons, de privilégier des peines de substitution types amendes, sans créer d’inégalités sociales, des travaux d’intérêt général, etc. La détention provisoire doit être encadrée et limitée dans le temps. Nous savons tous les ravages de l’univers carcéral et nous veillerons à ce qu’il y ait des sanctions adaptées au délit commis. C’est ce qu’on appelle une graduation des peines », conclut Laila Mbombo.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps