[politique]la prison centrale de kondengui acceuille son 3e régisseur en 3 ans

Le très convoité et juteux siège du Régisseur de la prison centrale de Yaoundé semble désormais très éjectable.Le ministre d’Etat, ministre de la justice, garde des sceaux, a fait publier tard dans la nuit du mercredi 26 juin 2019, des arrêtés portant nomination de nouveaux responsables dans l’administration pénitentiaire.La décision qui suscite plus de réaction, est celle qui retire la gestion de la prison centrale de Yaoundé à Medjo Fredy Armand. Ce dernier est remplacé par Hamadou Madi, désormais ex régisseur de la prison principale de Mora, dans la Région de l’Extrême-Nord. Son prédécesseur à Yaoundé a été promu Contrôleur numéro 2 à l’inspection générale de l’administration pénitentiaire. Nommé à la tête de la plus importante et prestigieuse prison du pays en septembre 2018, Fredy Medjo y a passé seulement neuf mois. Le mauvais traitement infligé aux détenus et son manque de rigueur seraient à l’origine de son affection subite. Fredy Medjo avait lui-même remplacé Pierre Landry Etoundi, limogé de ses fonctions après deux ans passés au poste d’administrateur en chef de la prison de Kondengui. Ce dernier avait remplacé le 15 juin 2016, Bomotolinga Koualang Médard, appelé à faire valoir ses droits à la retraite. Ainsi, le juteux siège du Régisseur de la prison centrale de Yaoundé semble désormais très éjectable.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps