[Politique]la décentralisation à l'épreuve de la monarchie à Foumban

Les tensions sont devenues récurrentes entre Ibrahim Mbombo Njoya, le sultan Roi des Bamoum et Patricia Taïmano Ndam Njoya, maire de la ville chef-lieu du département du Noun. Le torchon brûle entre le Sultan des Bamoum Ibrahim Mbombo Njoya et Patricia Tomaïno Ndam Njoya, maire de Foum-ban, chef-lieu du département du Noum, dans la Région de l’Ouest. La présence des objets traditionnels exhibés par le Sultan à l’entrée de la ville a provoqué la colère de cette dernière. Dans une correspondance, le maire de Foumban accuse le Sultan d’avoir organisé un « désordre visuel », et l’invite à récupérer «ses» attributs à la porte d’entrée, des « espaces publics, neutralité et appropriation collective ». S’adressant au sultan, l’édile menace : «le lieu-dit porte d’entrée de la ville de Foumban que j’ai la lourde responsabilité de représenter en tant que premier magistrat, a été en quelque sorte assiégé, pendent plus de deux mois, du fait de l’activité que vous aviez pris sur vous d’y mener, que nous avons dénoncés. Ayant appris que le 14 février 2021, vous avez dans un discours public, chargé monsieur le préfet de remettre symboliquement les clés de la .porte d’entrée à madame le maire». Le quotidien Le messager renseigne que Patricia Tomaïno Ndam Njoya « s’appuie d’abord sur les différentes lois qui devraient guider cette entreprise, et par la suite convoque l’histoire pour montrer comment les dernières restaurations de la Porte d’entrée ont été toujours assurées par les différents maires de Foumban. Ainsi, en a-t-il été d’Adamou Ndam Njoya, maire de 1996 à 2020 et de son prédécesseur, sa majesté Njimo-luh Seidou ». Celle qui est aux commandes de la ville des arts estime que tous les évènements qui ont tourné autour de la Porte d’entrée illustrent une volonté de régression du respect de la loi. « Désormais, hélas, tristement célèbre, la Porte d’entrée de Foumban devient le symbole d’une tentative misérable de retour à la tyrannie monarchique destructrice d’un temps révolu, porteur des germes de la division et de haine », a-t-elle indiqué. Pourtant, l’embellissement d’une ville est du ressort d’un maire. L’ex gouverneur Abakar Ahamat, alors qu’il présentait ses derniers ouvrages sur l’incompétence de l’administration, le 23 février 2021 revient sur le conflit de» leadership entre le maire de Foumban et le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya. L’auteur rappelle que « ce n’est pas le sultan qui embellit la ville, c’est le maire. C’est le texte. Il faut avoir le courage de le dire. Si le maire estime que le projet de construction d’un monument ne convient pas à sa vision de l’ordre esthétique de la ville, le maire est interpellé pour le maintien de l’ordre public esthétique et le maintien de l’ordre moral ». Le code général des collectivités territoriales décentralisées du 24 décembre 2019 définit clairement les compétences d’un magistrat communal en ce qui concerne la planification de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme et de l’habitat. En son article 158, les compétences transférées sont entre autres : la création et l’aménagement d’espaces publics urbains, l’élaboration et l’exécution des plans d’investissements communaux. Ces compétences, telles que définies par la loi, concernent également la rénovation urbaine et de remembrement et le maire veille sur les opérations d’aménagement, la passation, en association avec l’Etat ou la région, de contrats-plans pour la réalisation d’objectifs de développement, l’élaboration des plans d’occupation des sols, des documents d’urbanisme, d’aménagement concerté. En plus, la législation camerounaise confère la délivrance des certificats d’urbanisme, des autorisations de lotir, des permis d’implanter, des permis de construire et de démolir aux magistrats communaux. Ils veillent sur la création et l’entretien de voiries municipales, ainsi que la réalisation de travaux connexes notamment l’aménagement et la viabilisation des espaces habitables, l’autorisation d’occupation temporaire et de travaux divers sur la Voie publique

Website to visit

Social

  • Mobile Apps