[Politique] Justice : 25 magistrats à l'école de l'entraide judiciaire français

Ils participent depuis le 11 mai dernier à Yaoundé un séminaire organisé par le ministère de la Justice, l’ambassade de France et l’Ecole nationale de magistrature de Paris. Les travaux se tiennent à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) de Yaoundé. Ils sont organisés à l’intention de 25 magistrats camerounais pour renforcer leurs capacités. Placé sous le thème « L’entraide judiciaire », cet atelier de formation a été présidé par le ministre délégué auprès du ministre de la Justice, Jean de Dieu Momo. D’après les organisateurs, cette formation a un double enjeu. Le premier est d’outiller les magistrats sur les nouvelles pratiques relatives à la coopération judiciaire internationale. Pour ce faire, « ils devront s’approprier l’expérience française en la matière et rompre avec la routine pour devenir des acteurs d’une nouvelle donne adaptée aux exigences de l’heure», a indiqué le ministre Jean de Dieu Momo. Le deuxième enjeu et non le moins important, s’inscrit dans la perspective d’asseoir les bases d’une collaboration judiciaire pérenne entre le Cameroun et la France, d’autant que, « les deux pays sont non seulement liés par des accords judiciaires, mais aussi par une tradition judiciaire et juridique de longue date», a renchéri le ministre délégué à la Justice. Au regard des défis et des attentes de la justice camerounaise, formateurs et apprenants ont formulé le vœu de voir germer de ces travaux des fruits concrets, qui vont réenclencher une dynamique coopérative en ce qui concerne le combat contre la criminalité transnationale, gage d’efficacité et d’efficience de l’action pénale.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps