[Politique] Joshua Osih :‹‹ Allons au vote en 2020 car c'est la solution à la crise anglophone››

Le premier vice-président du SDF estime que les élections de 2020 est l’occasion d’infliger un vote sanction au RDPC. A l’inverse du MRC ou du CPP, le Social democratic front (SDF) pense que c’est bien d’aller aux élections. Car c’est ainsi l’occasion d’infliger un vote sanction RDPC, le parti au pouvoir. « Je dis chers compatriotes, allons au vote en 2020. C’est la solution à la crise anglophone et à la reconstruction de notre pays. Nous invitons tout les Camerounais à se rendre massivement aux urnes. …voter pour qu’on fait partir monsieur Biya». Incite Joshua Osih, premier vice-président du parti de la Balance. Le SDF est contre le boycott Si le SDF est contre le boycott, il subordonne cependant sa participation à la fin de la crise anglophone. Une condition difficile a réalisée puisque les résolutions du grand dialogue national n’ont jamais été appliquées. « S’il ya un seul mort pendant les votes dans le Sud-ouest et Nord-Ouest. Paul Biya portera responsabilité », a averti le député SDF. «Il (Paul Biya) est le chef des armées. Et il devrait tout faire pour arrêter cette crise avant le vote», a-t-il ajouté. Cabral Libii entretient le flou Tout comme Joshua Osih, Cabral Libii continue aussi d’entretenir le flou sur sa participation. Il demandait à Elecam d’accorder un délai de 15 jours aux candidats n’ayant pas déposé à temps leurs dossiers. Une requête bottée en touche. « Le gouvernement estime que la requête formulée par certains partis politiques est impossible… j’ai envie de rire. Ce n’est pas un jeu d’enfant ». Avait répondu Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale. Pour ce double Rappelons que le MRC de Maurice Kamto a déjà annoncé lui qu’il n’y participerait pas. Pareil pour le Cameroun Peoples’ Party.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps