[Politique] Jean Jacques Ekindi : ‹‹ participer à ces élections est un devoir patriotique ››

Déclaration du coordonateur du Mouvement progressiste ce 17 décembre 2019, devant la presse à Douala. Le double scrutin municipale et législative est pour le 9 février 2020. Certains partis politiques sont hors course pour ce rendez-vous électoral. Devant la presse ce 17 décembre à Douala, Jean Jacques Ekindi, ne cache pas son ras-le-bol face à ces partis politiques. «Ces opinions sont irrecevables pour tous ceux qui ont le souci du peuple camerounais». S’exclame le coordonateur du Mp. Un pied de nez, à ses amis de l’opposition, qui pour certains lancent un mot d’ordre de boycott de ces élections. Les défenseurs du boycott, brandissent plusieurs arguments. Notamment la persistance de la crise anglophone et le mauvais code électoral. « Participer à ces élections est un devoir patriotique ». lance celui-ci. Les raisons stratégiques Par la suite il poursuit, « que changer les règles de jeu au cours d’un match de football. On n’a pas à s’engager, et déclarer par la suite qu’on désiste parce qu’on a découvert des irrégularités». Pour monsieur Ekindi, il s’agit là de l’irresponsabilité d’une opposition qui évite la sentence du peuple en fuyant les élections. Selon lui, « les députés, les maires, les conseillers municipaux, sont incapables de résoudre les crises actuelles pendant leur mandat et seront bien moins crédibles que les nouveaux élus qui les remplaceront ». Par conséquent il informe de sa participation aux élections avenirs. « Le Mp, va aux élections pour des raisons stratégiques. Au cours de ma campagne, je vais porter les valeurs de paix, du fédéralisme, de la protection des minorités, des autochtones et du développement aux municipales et législatives à Douala 1er et dans le Wouri Centre, où je suis tête de liste ». Conclut l’homme politique.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps