[Politique] Jean Jacques Ekindi : ‹‹ en allant au RDPC je n'ai trahi personne ››

L’homme politique dit qu’il pouvait rester au sein de son parti s’il avait conservé son poste de député. Le 30 avril dernier, Jean-Jacques Ekindi démissionnait du Mouvement progressiste(MP) pour le parti au pouvoir : Le Rassemblement démocratique du Peuple camerounais (RDPC). Près d’une semaine après son départ, le « chasseur de lion » revient sur son acte. « En allant au RDPC je n’ai trahi personne. On ne peut trahir que la confiance. Si les Camerounais disent que le MP n’a que feux militants, Hilaire Dzipang et moi. Alors le seul que j’aurais trahi c’est Hilaire Dzipang. On ne peut pas parler de trahison alors que ces Camerounais ne m’ont pas accordé leur confiance lors des élections ». Explique l’homme politique sur les ondes d’ABK radio ce lundi matin. Les raisons de son départ Sur les raisons de son départ, l’ancien employé du groupe Arthur Andersen dit qu’il pouvait rester au MP si seulement il avait conservé ton poste de député. « C’est parce que tu es ruiné et sans pouvoir. En quoi es-tu utile au Camerounais.! », se demande-t-il. Et de poursuivre : « Le MP à l’heure actuelle, n’a aucun poids pour faire avancer les choses. Je ne peux donc pas m’y confiner. Combien de jeunes ont voté la liste Jean-jacques Ekindi ? En politique c’est comme sur un vélo. Vous restez sur place vous tombez. Il faut pédaler. Ce qui m’intéresse c’est la Politique… » Les partis d’opposition incapables M. Ekindi a définitivement tourné la page du Mouvement progressiste. Il préfère aujourd’hui s’investir dans mon pays. En plus, pense l’homme politique, ni le MRC, ni le PCRN n’interviennent dans les décisions qui concernent le Cameroun. Ni sur le NOSO ni sur la corruption. « Quand j’écoute les messages qui me parviennent…Je ne me vois pas du tout entrain de me mêler à des actions manifestement illégales. Quand je ne comprends pas je n’avance pas. On a fait plusieurs tentatives d’alliances dans l’opposition avec les mêmes résultats. On a perdu tout le capital de 92 car chacun a voulu la part du Lion. L’Union pour le changement a porté le SDF et le SDF s’est approprié la victoire », souligne l’ancien député du MP.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App